Chloé : la liesse dans son village

  • A
  • A
Chloé : la liesse dans son village
@ CAPTURE
Partagez sur :

L'ado a été retrouvée saine et sauve en Allemagne. Un soulagement pour ses parents et son village.

Un seul mot était vendredi sur toutes les bouches à Barjac : miracle. Dans ce petit village du Gard, les klaxons ont résonné à l'annonce de la nouvelle. Chloé, l'adolescente de 15 ans disparue depuis une semaine, a été retrouvée saine et sauve en Allemagne dans le coffre d'une voiture dont le conducteur a été interpellé.

>>A LIRE AUSSI - Chloé : qui est le kidnappeur présumé ?

"Je le sentais dans toutes mes tripes"

14.11 chloé.appel.à.témoins0.jpg

© MAXPPP

Spontanément, les habitants se sont retrouvés devant le magasin des parents de Chloé, une superette qui servait de quartier général aux bénévoles qui participaient aux recherches depuis huit jours. Le papa, la maman et la sœur de Chloé étaient en larmes lorsque toute la famille s'est retrouvée pour un moment d'émotion et de remerciements.  Des parents qui n'ont jamais perdu espoir.  

La maman, Violette, a expliqué au micro d'Europe 1 comment elle a appris la nouvelle : "la gendarmerie m'a dit que Chloé avait peut-être été retrouvée mais qu'il fallait vérifier son identité. Pendant une demi-heure, j'ai eu un grand espoir, parce qu'elle était en vie" a confié la maman. "Oui, elle est fatiguée mais elle est en vie. Je le sentais dans toutes mes tripes et dans tout mon cœur, c'est merveilleux", a-t-elle poursuivi.

>> A LIRE AUSSI - Chloé retrouvée vivante en Allemagne

Un train pour l'Allemagne

De son côté, le père de l'adolescente pensait déjà aux retrouvailles. "On va lui dire qu'on l'aime, qu'on l'aime beaucoup. Notre fille est là et c'est le principal. Tout ce qui est judiciaire, c'est une autre chose", a pour sa part confié le père de Chloé. "On doit supporter tout ça, on fera du mieux possible. Je ne souhaite à personne de vivre ces moments là. Il faut penser aux gens qui sont dans le même cas que nous et les soutenir", a-t-il déclaré.

Pour le moment, la famille refuse de réagir sur les circonstances de cette disparition estimant qu'il est encore trop tôt. Vendredi soir, les parents de Chloé ont pris le train en direction de l'Allemagne. Pendant ce temps à Barjac, les villageois ont fêté la nouvelle dans la salle communale, autour d'un banquet. Sur des banderoles, on peut lire : "victoire pour notre Chloé, on t'aime".