Chimiquier : une brèche de 5m sur 8

  • A
  • A
Chimiquier : une brèche de 5m sur 8
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les soutes ont été protégées par la double coque, empêchant toute pollution.

L'examen effectué samedi à Brest par des plongeurs de la coque du chimiquier YM Uranus a révélé une brèche d'environ 5 mètres sur 8 et a également confirmé "l'intégrité des soutes", a annoncé samedi soir la préfecture maritime de l'Atlantique dans un communiqué.

Cette brèche, observée sur "le côté babord du bâtiment en avant du château", fait suite à la collision avec un cargo vraquier vendredi vers 5h30 du matin, dans les eaux internationales, au large de l'île d'Ouessant.

"Efficacement protégées par la double coque"

Les observations de samedi, souligne le communiqué, "ont confirmé l'intégrité des soutes, efficacement protégées par la double coque". Le YM Uranus transportait 6.000T d'un solvant destiné à l'industrie chimique, ce qui avait fait craindre un risque de pollution après son accident.

"Le navire qui effectuera la manoeuvre de transbordement de la cargaison, le Stolt Teal, appareille d'Anvers" samedi soir et "il devrait arriver à Brest lundi 11 octobre 2010 dans la matinée", précise le communiqué.

Vider la cargaison

Remorqué dans la nuit de vendredi à samedi au port de Brest après le sauvetage de ses 13 hommes d'équipage, le YM Uranus doit être prioritairement vidé de sa cargaison chimique et celle-ci sera donc transbordée à bord du Stolt Teal.

Le YM Uranus était entré en collision à plus de 50 milles (environ 100 kms) des côtes françaises avec un vraquier panaméen de 286 (bien 286) mètres de long, le Hanjin Rizhao, qui a poursuivi sa route vers Rotterdam. Aucune action judiciaire ne sera engagée en France sur cette affaire, la collision s'étant produite dans les eaux internationales, a précisé le Parquet de Brest.