Chérèque : "reprendre la copie à zéro"

  • A
  • A
Chérèque : "reprendre la copie à zéro"
@ EUROPE1
Partagez sur :

Le secrétaire général de la CFDT ne désespère pas de voir le projet de réforme des retraites modifié.

"Il faut être réaliste, la partie est difficile". François Chérèque mesure le combat dans lequel il s’est engagé. Mais pour le secrétaire général de la CFDT, il n’est pas trop tard pour faire reculer le gouvernement sur la réforme des retraites, dont le texte sera examiné à partir de mardi au Parlement.

"Une partie de poker menteur"

"C’est une partie de poker menteur, admet-il, et le niveau de la mobilisation de demain sera essentiel dans le recul que le gouvernement sera prêt à opérer", souligne-t-il, interviewé par Claude Askolovitch et Nicolas Demorand sur Europe1, et renouvelant ainsi son appel à la manifestation mardi dans tout l’Hexagone.

Le syndicaliste dénonce une absence de négociations entre les organisations syndicales et le gouvernement. "Depuis le début, on nous dit qu’on est dans une démarche de négociations, mais il n’y a pas eu de négociations. Le gouvernement a refusé depuis le début de comparer son projet de réformes avec d’autres projets comme celui de la CFDT", explique-t-il.

"L’objectif de la CFDT ce n’est pas de faire reculer le gouvernement sur sa réforme mais d’en obtenir une autre".

Pas de calcul politique

Le syndicaliste a, en revanche, écarté l’idée d’un calcul politique de la part du gouvernement pour regagner la confiance des Français. "Je trouverais stupéfiant que sur un sujet aussi important [la réforme des retraites, ndlr], le seul espoir du gouvernement soit un conflit social dur pour redorer son blason auprès de son électorat", déclare François Chérèque.

Enfin, le secrétaire national de la CFDT ne s’est pas prononcé sur une éventuelle poignée de main avec Martine Aubry, mardi, au cours de la manifestation, déclarant simplement que "ce n’est pas encore tranché. Je souhaite que cette manifestation soit avant tout sociale et non pas un marqueur politique".