Chelles : les magistrats répliquent à Guaino

  • A
  • A
Chelles : les magistrats répliquent à Guaino
@ REUTERS
Partagez sur :

Ses propos sur le chauffard "qui ne devrait jamais sortir de prison" hérissent les magistrats.

Le Syndicat de la magistrature s'est indigné lundi des déclarations faites dimanche par le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino, interrogé sur l’accident de Chelles dans lequel trois personnes ont perdu la vie.

Sur Canal +, Henri Guaino avait estimé que le chauffard à l'origine de l'accident, "s'il est avéré qu'il conduisait sans permis et en état d'ivresse et qu'en plus il" était récidiviste, "ne devrait jamais sortir de prison".

Des propos qui, ont, une fois de plus, exaspéré les magistrats. "Le rôle de la justice n’est pas de venger les gens mais de dire le droit et de juger des faits", indique Clarisse Taron, présidente du Syndicat de la magistrature, sur Europe 1.

"Les juges ne sont pas là pour organiser la vengeance " :

Le syndicat de magistrats pointe surtout "l’aberration juridique" des propos tenus par Henri Guaino, rappelant que le code pénal punit un tel homicide involontaire d'une peine de dix ans d'emprisonnement et de 150.000 euros d'amende, le double en cas de récidive légale.