César : les intermittents au générique

  • A
  • A
César : les intermittents au générique
Les ouvriers et techniciens du spectacle ont appelé à un rassemblement place du Châtelet, à Paris, quelques heures avant la cérémonie des César vendredi 22 février.
Partagez sur :

Une manifestation est prévue aux abords du théâtre du Châtelet, peu avant la cérémonie.

L’INFO. Ils réclament une meilleure répartition de l’argent du cinéma. Les intermittents du spectacle souhaitent faire entendre leur voix vendredi soir à l’occasion de la 38e Cérémonie des César, quelques semaines après la polémique sur les cachets des stars du cinéma français. Une manifestation est prévue à 17h30 aux abords du théâtre du Châtelet, à Paris, où se tiendra la cérémonie. De leur côté, les organisateurs des César souhaitent éviter toute perturbation lors de la remise des prix.

>>> A ECOUTER : Les icônes du cinéma attaquées

Le mot d’ordre des intermittents. "Le message qu’on veut faire passer en manifestant place du Châtelet est que le gens du cinéma, le soir de la cérémonie des César, ils sont dehors", explique Laurent Blois, délégué général du SPIAC-Cgt à Europe1.fr. Le mot d’ordre des intermittents sera "Nous sommes les César". A ce titre, les ouvriers et techniciens du cinéma réclament en premier lieu l’extension de la Convention collective du Cinéma signée le 19 janvier 2012 afin d’obtenir des "salaires décents" et vivre de leur métier. "On ne peut pas accepter que la survie du cinéma se fasse uniquement en utilisant les salariés comme variable d’ajustement", ajoute-t-il.

Pas d’intervention, "sauf divine surprise". Toutefois, les plusieurs centaines de manifestants attendus par les organisateurs ne devraient pas perturber la cérémonie. "On ne prendra pas le risque de faire intervenir des gens, même césarisés", précise Laurent Blois. "Là, c’est aux producteurs qu’on s’en prend. Et il est impossible pour un salarié du cinéma de les froisser publiquement sans prendre de risques professionnels", souligne-t-il. Et le syndicaliste de prévenir : "durant la cérémonie des César, il n’y aura rien, sauf divine surprise". De son côté côté, Stéphane Pozderec, délégué général du SNTPCT assure qu’il "ne s’agit pas de troubler la cérémonie". "Mais peut-être que certains nommés interviendront", confie-t-il.

Méfiance du côté de Canal+. Soucieux d’éviter toute perturbation de la soirée, les équipes de Canal+, qui retransmettent les César, ont pour leur part décidé de tout mettre en œuvre pour éviter toute intervention surprise des intermittents. "Les services de sécurité ont été renforcés", ont fait savoir les services de communication de la chaîne, interrogés par Europe1.fr.  De son côté, l’Académie des César se veut rassurante. "Tout va bien", a-t-elle fait savoir à Europe 1, assurant concentrer toute son attention sur les préparatifs de la cérémonie.

>>> A LIRE : Les nommés au César 2013