Ces zéros qui révoltent les instituteurs

  • A
  • A
Ces zéros qui révoltent les instituteurs
@ maxppp
Partagez sur :

Des candidats au concours de professeur des écoles dénoncent une avalanche de notes éliminatoires.

Zéro pointé. Une avalanche de zéros, note éliminatoire, s'est déversée aux oraux du concours des professeurs des écoles cette année. Les académies de région parisienne ont été particulièrement touchées, notamment en Seine-Saint-Denis, un département qui manque déjà de professeurs. Une situation qui fait bondir les candidats et les syndicats.

"Si j'avais eu 0,1, j'aurais été admise". "J'ai eu 60,75 points au total alors que le dernier admis en a eu 53. Si j'avais eu 0,1 au lieu de 0 à l'épreuve de mathématiques, j'aurais été admise", témoigne ainsi Véronique Escames, une candidate contactée par Europe1.fr. Et le zéro en question suscite souvent l'incompréhension. "Normalement, les jurys sont censés mettre zéro quand on ne dit rien ou quand on fait un hors-sujet complet", explique de son côté Antonin, candidat également éliminé. "Ça ne me semblait pas être mon cas puisque j'ai fait un exposé de 20 minutes - c'est ce qu'on doit faire - et j'ai répondu à toutes leurs questions. Je ne peux pas dire si j'ai très bien répondu ou pas, mais je pense qu'il y avait quand même un minimum d'éléments à peu près corrects." Et de conclure : "J'ai trouvé ça vraiment très sévère d'obtenir un zéro à cette épreuve."

Des "contradictions". Ce qui intrigue les syndicats de l'Education nationale, c'est la multiplication de ces cas cette année. Il y en aurait aussi, d'après eux, une centaine à Versailles, d'autres recensés à Paris, à Lille. Dans une lettre adressée au ministre de l'Education nationale, le syndicat SNUDI-FO cite quelques exemples de notes "en contradiction" à la fois "avec la note obtenue à l’écrit dans la même matière" mais aussi avec "leur situation" : avec 102 points au total, une titulaire d’un master de mathématiques, sciences physiques et chimiques, aurait ainsi été retenue, si elle n'avait obtenu un zéro éliminatoire à l'épreuve de… mathématiques. Même surprise pour une candidate titulaire d'un master de lettres éliminée par un zéro à l'épreuve de français.

Conséquence, des postes non pourvus. "Certains ont été contractuels pendant un ou deux ans, ont enseigné et ils ont quand même un zéro, donc sont jugés inaptes", ajoute Véronique Maury du syndicat Snudi-FO au micro d'Europe 1. "Ce sont des choses qui nous paraissent étranges". "Conséquence de cette situation aberrante, dans la seule académie de Créteil sur les 1.055 postes mis au concours externe seulement 880 seraient pourvus à la rentrée", indique le syndicat qui s'interroge sur "une erreur d'ordre technique".

Pour mobiliser les autres candidats et inspirés par le modèle des entrepreneurs "pigeons", Véronique Escames a lancé une page Facebook qui réunit plus de 140 membres jeudi soir. Ils espèrent que les rectorats accepteront de réexaminer leurs dossiers.