Ces services publics qui sont appréciés

  • A
  • A
Ces services publics qui sont appréciés
En 2011, une majorité de Français semblent apprécier leurs services publics même si les critiques persistent envers l'emploi et le logement, selon un sondage BVA.@ MAXPPP
Partagez sur :

Dans un sondage, les Français louent les forces de l'ordre. Mais critiquent l’éducation.

Contrairement aux idées reçues, les Français semblent plutôt apprécier leurs services publics. Tous ? Non. L'emploi et l'éducation nationale perdent des points dans l’opinion publique. Pourtant ces deux services apparaissent comme étant des priorités en matière d'action publique, selon un sondage BVA pour l'institut Paul Delouvrier diffusé dans Les Echos et sur RTL.
 
 Un Français sur deux se dit ainsi satisfait de l’action de l’Etat dans les services publics. Ils n’étaient que 41%  l’an dernier. Le rebond est particulièrement fort pour la police, la gendarmerie, la sécurité sociale ou la santé, avec des hausses dépassant parfois les dix points.

Santé, police et sécurité sociale très appréciés

Gendarmes et policiers bénéficient d’une très bonne opinion aux yeux des personnes interrogées qui sont 68% à exprimer leur attachement à ce service public. C’est dix points de plus que l’an dernier.
La santé recueille, elle aussi, le soutien de Français interrogés. 61% d'entre eux semblent satisfaits de ce service. Là encore, avec une hausse de dix points par rapport à l’année précédente.
Les Français sont 58% à avoir une bonne opinion du système de sécurité sociale. C’est d’ailleurs la plus forte hausse par rapport à 2010. Elle gagne 14 points.

Emplois, logement et éducation : les "mal aimés"

Trois services sont clairement moins bien perçus par l’opinion publique. Il s’agit de l’emploi, du logement et de l’éducation.

Seul 23% des Français sont satisfaits du service public de l'emploi et 44% critiquent le système éducatif. Le logement est également moins bien perçu par les personnes interrogés. Les Français ne sont que 42% à apprécier ce service public.

Des niveaux de priorités

Selon le sondage BVA, pour 46% des personnes interrogés, les efforts prioritaires de l’Etat doivent désormais se porter sur la lutte contre le chômage et l’éducation. En troisième position arrive la santé. Elle devrait être une priorité de l’Etat pour 36% des Français.
En bas de tableaux, ils sont 5% à estimer prioritaire une action envers la décentralisation. Seul 4% des Français jugent prioritaire une action de l’Etat envers l’armée.

Retrouvez les résultats de l'enquête complète en cliquant ici.