Ces profs qui ne veulent pas travailler gratis

  • A
  • A
Ces profs qui ne veulent pas travailler gratis
Des enseignants d'un lycée du Nord se sont mis en grève jeudi.@ MAXPPP
Partagez sur :

Une initiative du rectorat de Lille provoque la colère des profs. Un lycée s'est mis en grève.

Travailler plus pour gagner autant ? Une circulaire du rectorat de Lille prévoit une harmonisation des emplois du temps des enseignants. Résultat, certains profs pourraient avoir à assurer une à deux heures de cours supplémentaires par semaine, sans augmentation sur leur fiche de paie selon les syndicats. Mais le système, testé au lycée Mousseron de Denain, est loin de convaincre : les enseignants ont décidé de se mettre en grève jeudi.

"La rectrice de Lille bidouille avec les textes sur le temps de travail des enseignants pour les faire travailler gratuitement", s'est indigné sur Europe 1 un professeur d'anglais de l'établissement. "Pas question d'accepter ça, a-t-il ajouté, on ne connaît aucun salarié, dans le public ou dans le privé, qui accepterait sans broncher de travailler gratuitement".

Suppressions de postes

L'expérience s'appuie sur une circulaire de l'académie datant d'avril 2011, qui modifie le temps de travail des enseignants, et qui n'existe nulle part ailleurs en France, note La Voix du Nord. Cette nouvelle mesure vient en outre attiser la colère, déjà vive en raison de 856 suppressions de postes dans l'académie.

"On subit les suppressions de postes depuis des années, et là on nous dit aujourd'hui qu'on n'a pas les moyens de nous payer normalement nos heures de cours, des heures dues, c'est scandaleux", a fustigé une enseignante de français, qui juge le nouveau système "inadmissible".

Le rectorat, lui, dit s'étonner de la grève au lycée Mousseron et assure que l'expérience se fait dans le strict respect du décret régissant le temps de travail des enseignants.