Ces médicaments accessibles sur le Net

  • A
  • A
Ces médicaments accessibles sur le Net
Les pharmaciens pourront désormais commercialiser sur son site Internet l’intégralité des médicaments disponibles en pharmacie sans ordonnance.@ MaxPPP
Partagez sur :

INFO E1 - La vente en ligne de tous les médicaments sans ordonnance est autorisée par le Conseil d'Etat.

La "cyber-pharmacie" autorisée. Philippe Lailler, un pharmacien basé à Caen, s’était lancé en novembre dernier dans la vente de médicaments en ligne, en profitant d’un vide juridique. Le Conseil d’Etat lui a donné raison jeudi soir. Il pourra commercialiser sur son site Internet l’intégralité des médicaments disponibles en pharmacie sans ordonnance obligatoire, comme le stipule une directive européenne.  Soit environ 10.000 références de médicaments, qui pourront ainsi être vendues en ligne, et non plus seulement 455, comme le spécifiait depuis décembre dernier la législation française.

"Important de se mettre à la page". "C’est une très bonne décision car il est grand temps que les pharmaciens se mettent à vendre des médicaments sur Internet ", s’est réjoui Philippe Lailler, au micro d’Europe 1. "Il ne s’agit pas de faire n’importe quoi, mais il est important qu’on se mette à la page ", a-t-il ajouté. Quant aux éventuels risques liés à la vente de médicament en ligne, le pharmacien caennais les balaie d’un revers de main. "Ça n’est pas plus dangereux qu’autre chose", explique-t-il. "Il faut simplement bien l’encadrer et bien l’organiser".

>>> A LIRE AUSSI : Les ventes de médicaments dégringolent

Environ 10.000 références disponibles. Avant la décision du Conseil d’Etat, l’agence française du médicament n’avait autorisé en décembre qu’une liste de 455 références de médicaments à la vente en ligne. Ces médicaments étaient ceux auxquels les consommateurs avaient déjà libre accès dans les pharmacies. Les autres étant ceux qui se trouvent derrière le comptoir du pharmacien, mais qui sont vendus sans ordonnance. La liste élargie comprendra par exemple les suppositoires de Doliprane, l'ensemble des Paracétamol, et non plus quelques-uns.

Comparer les prix. Quand il avait, le premier, lancé son offre en ligne sur son site Pharma-gdd.com  en novembre dernier, Philippe Lailler avait fait sensation… et suscité des grincements de dents chez ses confrères. "La vente en ligne permet de comparer les prix. C’est pour ça que certains pharmaciens ne veulent pas", affirme-t-il. De son côté, le pharmacien caennais n’y voit que des avantages. "C’est une activité complémentaire qui est sécurisée", assure-t-il.

Un tournant ? Aujourd’hui, Philippe Lailler reçoit sur son site "à peu près une cinquantaine de commandes par jour". Et, si une demi-douzaine de pharmaciens on ouvert la voie mais l'activité de vente en ligne ne sera vraiment légale qu'à compter du 1er mars. Cette décision du Conseil d'Etat doit être confirmée d'ici l'été.