Centrales nucléaires : danger en cas de séisme ?

  • A
  • A
Centrales nucléaires : danger en cas de séisme ?
@ Max PPP
Partagez sur :

Destinées à protéger les techniciens des rayonnements, les protections de plomb ne résisteraient pas à un séisme dans plusieurs centrales nucléaires, selon l’ASN. 

Certaines centrales nucléaires d’EDF sont équipées de renforts en plomb, destiné à réduire l’exposition aux rayonnements ionisants des intervenants et techniciens en zone nucléaire. Toutefois, ces équipements installés dans les années 1990 pourraient ne pas résister à un séisme et menacer ainsi la sécurité de plusieurs sites, selon l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Un risque difficile à mesurer. L’ASN estime, suite à des enquêtes menées en 2012, que ces protections dites biologiques seraient en effet trop fragiles en cas de tremblement de terre. Une information confirmée par EDF ce week-end et relayée par Le Dauphiné : "La tenue au séisme de certaines protections n’a pas pu être démontrée de manière satisfaisante pour les unités de production de Chinon, Cruas, Dampierre, Gravelines, Le Blayais, Saint-Laurent et Tricastin". Les analyses de l’ASN ont amené EDF à étendre l’enquête à l’ensemble de ses unités de production françaises et elle indique que 44 d’entre elles sont concernées "vis-à-vis d’autres matériels importants pour la sûreté".

Un danger bientôt résorbé. Dans le détail, EDF explique qu’"en cas de chute de certaines protections, un risque d’endommagement des matériels importants pour la sûreté situés à proximité existe, plus spécifiquement sur le circuit permettant de faire des prélèvements dans le circuit primaire", qui est directement raccordé au réacteur nucléaire. Toutefois, l’électricien précise que "l’ensemble des écarts sera résorbé d’ici la fin de l’année 2015". 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

EDF - Proglio pense à de nouvelles centrales nucléaires

NUCLEAIRE - EDF condamné pour un cancer

ZOOM - Les "défaillances" de nos centrales