Céline gagne contre Céline

  • A
  • A
Céline gagne contre Céline
@ MAX PPP
Partagez sur :

La justice a donné raison au groupe de luxe LVMH face à un petit magasin de vêtements de Nancy.

Entre Céline et Céline, la justice a tranché mardi. La cour d’appel de Nancy a ordonné à la boutique familiale de vêtements "Céline", qui existe à Nancy depuis 60 ans, de changer de nom pour ne pas porter préjudice à "Céline", la marque de prêt-à-porter de luxe du groupe LVMH.

"On n'a jamais fait de tort"

La bagarre judiciaire entre les deux Céline a débuté il y a six ans. Le géant LVMH affirme que sa marque a été déposée en 1948. Les propriétaires de la boutique de Nancy expliquent quant à eux que le magasin a été baptisé en 1950. Céline était simplement le prénom de la fille aînée du fondateur. "On n'a jamais fait de tort à personne", n’a cessé de répéter Richard Zafrani, son actuel gérant.

Mardi, la cour d’appel de Nancy a condamné la boutique de Nancy à verser un euro symbolique de dommages et intérêts à LVMH, pour contrefaçon. Les juges ont en revanche écarté l’accusation de concurrence déloyale.

Vers une fermeture de Céline ?

"Je trouve ça dégueulasse, c’est tout. Ça a été un acharnement pendant six ans et le résultat au bout du compte : ce sont les riches qui ont gagné", a lancé Richard Zafrani, au micro d’Europe 1. Les larmes aux yeux, il a dit sa déception, s’interrogeant même désormais sur une possible fermeture définitive de la boutique. Son avocat pourrait cependant se pourvoir en cassation.