Cécile Brossard "regrette" d'avoir tué Edouard Stern

  • A
  • A
Cécile Brossard "regrette" d'avoir tué Edouard Stern
La maîtresse et meurtrière du banquier Edouard Stern a écrit une lettre lue à la télévision publique suisse.@ MAXPPP
Partagez sur :

La maîtresse et meurtrière du banquier français a écrit une lettre lue à la télévision publique suisse.

L'info. Elle est sortie de prison en novembre 2011 et s'était engagée à ne faire aucune déclaration sur l'affaire par respect pour la famille d'Edouard Stern. Cécile Brossard, qui a tiré sur le banquier français en 2005 lors de jeux SM, son amant à l'époque, est sortie de son silence médiatique mercredi soir à la télévision publique suisse. La Française qui reste interdite d'entrée en Suisse a fait parvenir une lettre à la présentatrice de l'émission Zone d'ombre, consacrée à ce meurtre.

Une lettre "exceptionnelle". Cécile Brossard rend d'abord hommage à la famille Stern. "Je m'exprime à titre exceptionnel pour dire ma reconnaissance et la conscience de la chance que j'ai eue d'avoir une partie civile pleine d'honneur et de dignité. Au procès, Madame Stern a exprimé son ressenti avec une élégance sans pareil, n'ayant jamais recours aux larmes alors que je pleurais sans cesse, ce qui était nettement moins digne", a lu la présentatrice.

"Tu ne tueras point". Dans la suite de la lettre, la Française exprime de profonds regrets. Au procès, "sa fille Mathilde s'est concentrée à décrire le bon père qu'il était et elle a dit une phrase qui m'a immensément peinée, car seule la vérité blesse. Elle a dit : 'elle n'a pas pensé à nous'. Je n'étais pas en état de penser pendant ces quelques secondes où tout a explosé en moi. Si j'avais été en état de penser, moi qui suis croyante, j'aurais appliqué le commandement : tu ne tueras point. Et ensuite, évidemment j'aurais pensé aux enfants et à Edouard", écrit Cécile Brossard. "Il est évident que chaque seconde de ma vie qui passe je regrette et regretterai éternellement mon geste", poursuit-elle.

"La lumineuse personnalité d'Edouard Stern". L'ancienne maîtresse du banquier, 38ème fortune de France et ami de tout le gotha, dresse également un portrait élogieux d'Edouard Stern. "Si je fais ces révélations, c'est avant tout pour dire qu'Edouard avait une belle âme. Il avait le goût des oeuvres d'art, de la musique classique, de la poésie, de la littérature. Il aimait apprendre par coeur les poésies d'Aragon pour les transmettre à ses enfants. Voici donc le vrai Edouard que d'aucuns ont essayé de salir, mais qui comme la vérité met un certain temps à émerger, quand elle éclate, alors elle brille de tous ses éclats. Telle est la belle et lumineuse personnalité d'Edouard", conclut Cécile Brossard.

Depuis sa sortie de prison, Cécile Brossard vit dans la campagne française. "Elle mène une vie très simple, très campagnarde et surtout très solitaire", a affirmé son avocat, lors de l'émission de la RTS. Le 28 février 2005, Cécile Brossard avait tué son amant de quatre balles tirées à bout portant, en plein jeux sadomasochistes, au domicile d’Édouard Stern. Reconnue coupable, elle avait été condamnée à 8 ans et demi de prison. Elle a purgé les deux-tiers de sa peine avant d'obtenir une libération conditionnelle.