Ce village qui refuse les coupures de courant

  • A
  • A
Ce village qui refuse les coupures de courant
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une commune du Gard interdit aux fournisseurs d'électricité de couper le courant des plus pauvres.

C'est une révolution dans le petit village de Sauveterre, dans le Gard. Le maire a fait adopter le 28 février un arrêté qui interdit les coupures d'électricité. Le principe : les fournisseurs s'engagent à assurer un minimum de trois kilowatts-heure d'énergie à tous les foyers durant la trêve hivernale. De quoi faire fonctionner un chauffage, un frigo ou quelques ampoules électriques, bref, le minimum vital pour tenir en attendant le retour des beaux jours.

• "Des familles sans chauffage, c'est insupportable". Une décision qui relève de la solidarité humaine, pour Jacques Demanse, le maire du village. Sur le territoire de sa commune, cinq familles se trouvent ainsi en situation de précarité énergétique. Pour leur venir en aide, la mairie n'hésite pas à payer elle-même certaines mensualités quand elle le peut, mais cela ne fait que reporter le problème : "quand vous vous rendez dans une famille où les enfants sont serrés sur le canapé, emmitouflés dans un manteau parce qu'ils n'ont pas les moyens de se chauffer, c'est insupportable. Soyons humains !", dénonce-t-il au micro d'Europe 1.

Un appel à François Hollande. Jacques Demanse n'en est pas à son coup d'essai : en 2003, il avait déjà tenté de faire interdire les coupures d'électricité sur sa commune. Mais son arrêté n'avait tenu qu'un hiver, avant d'être cassé par la justice. Cette fois encore, il affirme vouloir aller jusqu'au bout pour défendre sa décision. "Je suis prêt à aller devant un tribunal pour dire 'changeons la loi, aidons les familles'. Pour faire valider son texte, le maire demande l'aide de François Hollande. "L'électricité est un droit pour tous. J'en appelle au Président de la République : regardez ce qu'il se passe ! Descendez sur le terrain, voyez la précarité des gens !"