Ce que va changer la réforme de l'école

  • A
  • A
Ce que va changer la réforme de l'école
Le développement des technologies est un des objectifs du projet de loi.@ REUTERS
Partagez sur :

Le projet de loi a été présenté en Conseil des ministres alors que les enseignants manifestent.

L'actu. Le projet de loi "pour la refondation de l'école" est présenté mercredi en Conseil des ministres par le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon. Issu d'une concertation menée de juillet à octobre, le texte a été adopté par des instances consultatives réunissant enseignants, parents, élus, patronat, étudiants et lycéens. Mais mardi, les enseignants des écoles primaires parisiennes ont manifesté en nombre contre le projet de loi. Et leur principal syndicat, le SNUipp, a appelé à des mobilisations dans tous les départements.

>>  Derrière l'ambition de "refonder l'école", quelles sont les principales mesures proposées par Vincent Peillon ?

 Rétablir la formation des enseignants. L'année de stage des enseignants avait été supprimée en 2009, suscitant l'opposition de l'ensemble du monde enseignant. Le projet de loi de Vincent Peillon prévoit de rétablir cette formation initiale au sein d'écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE) qui ouvriront à la rentrée 2013.

• Créer des postes supplémentaires. Comme François Hollande l'avait promis pendant sa campagne, 60.000 postes seront créés sur cinq ans, en plus du remplacement des départs en retraite. Parmi eux, 7.000 recrutements seront destinés aux zones défavorisées et 3.000 autres permettront de développer l'accueil des enfants de moins de trois ans en maternelle. 5.000 postes  seront créés dans l'enseignement supérieur et 1.000 dans l'enseignement agricole.

 Réformer les rythmes scolaires. La semaine de 4,5 jours, qui a été abandonnée en 2008, doit être rétablie.  Un fonds de 250 millions d'euros est débloqué pour aider les collectivités à financer la prise en charge des enfants pendant les heures réaménagées par la réforme.

 Donner la priorité au primaire. Le projet de loi vise à "rééquilibrer les moyens en faveur du primaire". Deux tiers des nouvelles embauches bénéficieront ainsi à l'école primaire. Le contenu des cours évoluera également : l'apprentissage d'une langue étrangère devient obligatoire dès le CP.

 Créer un enseignement moral. Des cours de morale laïque sont mis en place de la primaire au lycée. L'objectif est "de permettre à chaque élève de s'émanciper" en l'"arrach[ant] à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel, pour après faire un choix".

>> LIRE AUSSI : La morale laïque, une matière inflammable

 Utiliser davantage les technologies numériques. L'école se voit attribuer "une nouvelle mission : celle d'éduquer au numérique". Au-delà de l'équipement des écoles en matériel informatique, le projet de loi prévoit d'améliorer la formation des enseignants aux médias et de développer les outils pour communiquer avec les parents (via le site internet de l’établissement scolaire, un cahier de textes et un livret scolaire numériques, des informations sur les absences, une aide aux devoirs en ligne…)

>> Voir la présentation des principales mesures sur le site du ministère de l'Education nationale