Ce que les fidèles attendent du futur pape

  • A
  • A
Ce que les fidèles attendent du futur pape
@ Max PPP
Partagez sur :

TEMOIGNAGES - Alors que la transition se prépare, paroles de catholiques aux quatre coins de la France.

>>> Après le renoncement de Benoît XVI, Europe 1 a interrogé des catholiques pour savoir ce qu'ils attendaient du prochain pontificat.

# A LOURDES

11.10-lourdes-grottes
Ces catholiques étaient venus célébrer l'anniversaire des apparitions dans la grotte de Massabielle. L'annonce de Benoît XVI a jeté un froid. Les croyants sont un peu perdus, incrédules. A l'image de Oda, venue des Philippines. "Je me sens triste parce qu'ils ne sont pas censés démissionner. Mais c'est un bon pape. Il est intelligent. Il a fait de bonnes réformes mais beaucoup de personnes ne le comprennent pas. Donc ils vont voter pour un nouveau pape. J'espère qu'il viendra d'Amérique centrale d'Afrique ou d'Asie", assure cette catholique.

Patrick, lui, arrive tout droit d'Australie. Lui ne regrettera pas Benoît XVI. "Quand il était cardinal à la congrégation de la doctrine de la foi, il a couvert le scandale des prêtes américains. Je ne peux pas lui pardonner. J'ai besoin d'un pape qui ouvre l'église, aux femmes. Et je voudrais quelqu'un qui se tourne vers les jeunes, comme le faisait Jean-Paul II", exhorte ce pratiquant.

# A NANTES

Anne Gruhan, 40 ans, vit à Nantes. Catholique pratiquante, elle milite à l'Action catholique ouvrière et n'hésite pas à dénoncer certains dérapages de Benoît XVI. Ce qu'elle attend de son successeur, c'est une plus grande ouverture d'esprit.

"Je me souviens quand il a été élu pape, c'était la catastrophe pour moi. On a eu des années terribles comme 2009 avec le scandale de Williamson, l'intégriste réhabilité, sa phrase malheureuse dans l'avion pour le Cameroun où il parlait du préservatif comme quelque chose qui n'était pas utile pour lutter contre le sida. Il a fait des boulettes. Le dialogue avec l'islam en avait pris un coup", déplore Anne.

>>> A lire : Un pontificat et cinq polémiques

Elle a donc beaucoup d'attentes du prochain pontificat. "Un pape qui soit ouvert à la place des femmes dans l'église, avec peut être l'ordination de diacres femmes. J'attends aussi une forme d'ouverture sur le mariage des prêtres. J'attends que ce soit quelqu'un qui fasse la promotion d'une ouverture à l'accueil", espère cette catholique. Mais l'église doit-elle forcément nommer un pape de l'hémisphère sud ? "Faut se méfier des étiquettes", précise-t-elle avant d'ajouter : "parce qu'un pape très conservateur d'Amérique latine, c'est peut être moins souhaitable qu'un pape très ouvert qui soit italien". 

# A CHOISY-LE-ROI

Ils font partie de l'association œcuménique "Chrétiens et Sida". Il militent donc contre le sida et catholiques pratiquants. Ils ne sont pas mécontents que la page Benoît XVI se tourne. Le dîner de l'association se tient dans une salle paroissiale. Christiane explique comment "désobéir" au pape fait partie de son quotidien surtout lorsqu'elle se rend en Afrique. Elle se souvient de cette conversation dans une église au Cameroun.

"Je discute avec le responsable des jeunes qui me dit : 'on a un couple là, ils vont être obligés de se séparer. Lui il est séropositif et pas elle'. Je dis : 'et alors ?' Il répond : 'ils ne peuvent pas continuer à vivre ensemble sinon il va la contaminer'. Mais je dis : 'et le préservatif ?'. Il répond : 'ah ba non, on n'a pas la droit de l'utiliser'".

>>> A lire : Comment va être choisi le nouveau pape ?

Quand vous demandez à Bernard, le fondateur de "Chrétiens et Sida" de dresser le portrait idéal du prochain pape, c'est une sorte d'"anti" Benoît XVI qui se dessine. "Moi j'aimerais que ce soit quelqu'un qui ait pas simplement une expérience de chercheur. Avoir un peu les pieds sur terre, ça fait du bien", affirme-t-il