Ce qu'a dit Karabatic au juge

  • A
  • A
Ce qu'a dit Karabatic au juge
@ PIERRE DE COSSETTE/EUROPE 1
Partagez sur :

EXCLU - Europe 1 a eu accès au procès-verbal du joueur. Celui-ci assure qu'il n'a rien vu venir.

Nikola Karabatic maintient fermement sa version. C'est en tout cas ce que confirme le procès-verbal de son audition dont Europe 1 a obtenu une version. La star de l’Équipe de France de handball avait été entendue mardi dernier par le juge d'instruction chargé de l'affaire des soupçons de match truqué.

>> A lire - Nikola Karabatic maintient sa version

Au cours de cette audition, Nikola Karabatic a une nouvelle fois assuré n'avoir jamais parié lui-même sur le match joué par son équipe de Montpellier contre Cesson le 12 mai dernier. Nikola Karabatic assure également n'avoir rien vu des paris réalisés par sa compagne sous ses yeux. Europe 1 va plus loin et révèle le contenu de cette audition.

Sa femme retire de l'argent pour les paris sous ses yeux. Dans les sept pages du procès-verbal, on découvre un champion olympique qui ne voit rien de ce qui se joue sous ses yeux. Le jour du match, Nikola Karabatic se rend en couple chez des amis pour un brunch. Sur le chemin, Géraldine, sa compagne, lui demande de s'arrêter pour faire quelques courses et acheter un magazine. En réalité, la jeune femme retire de l'argent au distributeur et parie 1.500 euros sur le match. Géraldine Pillet, ainsi que le frère de Nikola Karabatic, Luka, et la compagne de ce dernier, Jennifer Priez, ont d'ailleurs été mis en examen pour "escroquerie par manœuvre frauduleuse".

>> A lire - Match truqué : qui sont les suspects ?

Jeny Priez et Géraldine Pillet (930x620)

© REUTERS

Une cause de dispute dans le couple. A ce moment-là, le joueur serait resté dans la voiture pendant que sa femme était au distributeur. D'ailleurs, détaille-t-il, "quand elle m'a dit qu'elle avait parié tout comme mon frère Luka et sa compagne, on s'est disputé. Mais je n'allais quand même pas lui taper dessus ! Et mon frère, je l'ai engueulé. Il sait bien que je suis contre tout ça", peut-on lire sur le procès-verbal.

Sa femme utilise son téléphone pour les paris. Interrogé aussi sur la fameuse application de la Française des jeux retrouvée sur son téléphone portable, la star de l'équipe de France reste encore une fois très flou. "J'ai dû la remarquer. Mais je ne sais pas quand. J'ai beaucoup d'applications non utilisées sur mon téléphone", justifie-t-il, assurant que son téléphone est aussi consulté par sa compagne ou le reste de sa famille. Une application téléchargée justement la veille du match, à 22h26. Mais sur ce point aussi, Nikola Karabatic n'a pas de réponse et indique seulement : "Vous savez, ma compagne utilise [mon smartphone] très souvent pour aller sur Internet". Tellement souvent que les cotes sportives le soir du match ont été consultées à de nombreuses reprises.

>> A lire - Le portable de Karabatic relance l'affaire