Ce Français oublié depuis un an en Afghanistan

  • A
  • A
Ce Français oublié depuis un an en Afghanistan
Afghanistan (photo d'illustration).@ Reuters
Partagez sur :

INFO E1 - Le jeune djihadiste a été arrêté par des Américains, il y a un an, près de la frontière pakistanaise.

Voila un an qu'un Français est détenu en Afghanistan… et l'affaire est restée jusqu'ici totalement confidentielle. Un Français parti faire le djihad est retenu par les soldats américains. Difficile d'en savoir plus sur son profil, même auprès des autorités françaises. Europe 1 a enquêté sur cet homme. On vous explique sa situation.

Arrêté dans un endroit sensible. Il y a un an tout juste, les autorités françaises apprennent que les militaires américains viennent d'arrêter un homme. L'interpellation s'est déroulée dans l'est de l'Afghanistan, dans la province de Khost. Cette zone à la frontière du Pakistan est particulièrement connue pour être l'un des bastions des djihadistes afghans. Une enquête préliminaire est ouverte. Depuis, comme une centaine d'autres étrangers, il est détenu par les Américains, sur la base militaire de Bagram. Paris ne sait pas grand-chose de lui et de ses intentions djihadistes. Pour tenter d'en savoir plus sur les conditions de son interpellation, le parquet antiterroriste a ouvert une enquête préliminaire.

Connu de la justice. Principales informations : Franck est âgé de 27 ans et il est né au Cameroun. En France, il était sans domicile fixe et n'était plus en contact avec ses parents, eux-mêmes séparés. Franck est connu de la justice pour escroqueries et menaces de mort. Il a effectué un passage de trois mois en prison, fin 2010. Mais à l'époque, aucune alerte grave n'avait été donnée sur une éventuelle radicalisation du jeune homme. Il avait simplement été vu dans la communauté salafiste bordelaise, mais pas de quoi craindre une dérive terroriste, selon les enquêteurs.

Un retour en France pas envisagé pour l'instant. Alors comment s'est-il retrouvé dans la zone pakistano-afghane ? C'est la question à laquelle tente de répondre la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Pour l'heure, les autorités françaises n'envisagent pas de retour en France. Contacté par Europe 1, le quai d'Orsay indique "suivre le dossier", sans davantage de précision. La situation semble en réalité bloquée. Il s'agit en effet d'un véritable casse-tête juridique pour ce Français, détenu par des militaires américains sur le sol afghan.

Actuellement, à peine cinq Français ont été recensés dans cette région de l'Afghanistan. Une région délaissée par les djihadistes au profit de la Syrie, ou du Mali.