Cargo échoué à Anglet : 20 tonnes de carburant dans la mer

  • A
  • A
Cargo échoué à Anglet : 20 tonnes de carburant dans la mer
@ EUROPE 1 / STEPHANE PLACE
Partagez sur :

VIDÉO E1 - Les cuves à l'avant du Luno sont toutefois intactes. Le pompage du carburant va donc pouvoir débuter vendredi.

Après une première tentative avortée, les opérations vont pouvoir commencer. Le pompage du carburant situé à l'avant du cargo espagnol échoué depuis mercredi à Anglet, dans les Pyrénées-Atlantiques, vont pouvoir commencer vendredi, selon le maire de la ville. 20 tonnes issues de l'arrière du navire se sont toutefois dispersées dans la mer.

Dans quel état se trouve le cargo ? L'avant du bateau gît sur la plage des Cavaliers, tandis que la poupe, elle, s'est détachée de la digue dans laquelle le Luno s'était encastré mercredi matin, a pu constater l'envoyé spécial d'Europe 1 sur place. D'après les informations de Sud Ouest, l'arrière du cargo s'est lui-même cassé en deux jeudi matin. Cette partie du bateau flotte à quelques dizaines de mètres de la plage, tandis que le reste de la coque a coulé. Les 20 tonnes de carburant contenues dans cette partie du navire se sont "vraisemblablement dispersées", a affirmé le sous-préfet de Bayonne, Patrick Dallennes. Il a fait état d'"une dispersion forte cette nuit", en raison de la houle, "puis une dilution", ce qui, selon lui, ne devrait pas entraîner de pollution directe des plages.

Regardez ces images tournées jeudi matin par l'envoyé spécial d'Europe 1 :



A Anglet, au lendemain de l'échouage du cargo Lunopar Europe1fr

Les experts accèdent à l'épave. Les experts de la société d'assurances du navire, accompagné du chef-mécanicien du navire, épaulés par des pompiers et des membres du Centre d'expertises pratiques de lutte antipollution (Ceppol) de la Marine nationale, ont finalement pu accéder jeudi après-midi à l'avant de l'épave. Profitant de la marée basse, les inspecteurs se sont juchés peu avant 15 heures à l'aide d'une échelle métallique sur la coque pour vérifier l'état des réservoirs et étudier les possibilités de pompage. C'est dans ces réservoirs que serait stocké 70% du carburant du navire, soit quelque 70 tonnes.

Les pompiers font monter les spécialistes à bord du cargo :

Une opération difficile. Selon le maire d'Anglet, Jean Espilondo, "les nouvelles sont plutôt positives" : sur les trois cuves présentes à l'avant du bateau, "une seule contient du gazole, elle est intacte", a-t-il indiqué. "L'opération de pompage devrait débuter demain, mais il va falloir aller vite car les conditions climatiques se dégradent samedi et dimanche", a-t-il ajouté, prévoyant une "opération difficile", car "le bateau gîte de 15 degrés sous l'effet des vagues".

La tempête pourrait contraindre les opérations. "Ce que l'on craint c'est que la tempête continue et endommage la cuve", a-t-il encore indiqué. Le premier niveau du plan Polmar, qui permet la mobilisation de moyens en mer et sur terre, reste activé, a précisé le sous-préfet, qui a indiqué que l'Agence régionale de santé (ARS) avait effectué des prélèvements d'eau pour des analyses. Les résultats devraient être connus "sous 24 heures".

sur le même sujet, sujet,

L'ESSENTIEL - Un cargo s'échoue à Anglet