Carburants : la fin de la galère approche

  • A
  • A
Carburants : la fin de la galère approche
@ REUTERS
Partagez sur :

La situation est normale dans plus de 95% des stations-service du pays. Retour à la normale jeudi.

L'approvisionnement en carburant n’était plus un problème majeur sur les autoroutes. Le week-end de la Toussaint s'est déroulé sans "aucune rupture sur le réseau" d'approvisionnement en carburants, s'est félicité la commission interministérielle de crise installée au ministère de l'Intérieur.

Pour faire face à l’afflux d’automobilistes pendant ce week-end de trois jours, le gouvernement a mis en place un plan spécial "qui fonctionne". Dans ce plan, figurent notamment l'autorisation pour les camions-citernes de circuler durant le week-end et l'approvisionnement prioritaire de "36 stations-service" notamment du réseau autoroutier.

Retour à la normale jeudi

Plus de 95% des stations-service françaises fonctionnaient lundi normalement, selon le ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Jean-Louis Borloo.

La situation dans les stations-service en France reste "un peu tendue" dans certaines régions, mais "nous sommes en sortie de crise" et "le retour à la normale" est attendu "jeudi", a indiqué lundi à l'AFP Alexandre de Benoist, délégué général de l'UIP.

Cette amélioration à venir est en grande partie à la fin de la grève dans les douze raffineries françaises et les terminaux pétroliers, qui réceptionnent le pétrole brut. Une fois les raffineries réalimentées en brut, il faudra encore entre 3 jours et une semaine avant qu'elles puissent recommencer à produire du gazole, de l'essence ou du kérosène.

La cellule d'urgence maintenue

Le ministère de l'Energie a précisé lundi que la cellule d'approvisionnement mise en place pour coordonner la réponse des pouvoirs publics à la pénurie de carburant sera maintenue encore pendant une semaine, mais sous une forme "très allégée", afin "d'assurer le suivi et la fluidification du retour à la normale, jusqu'au début de la semaine prochaine".