Cannes : des millions d'euros de dégâts

  • A
  • A
Cannes : des millions d'euros de dégâts
@ MAXPPP
Partagez sur :

Des vagues de six mètres de haut ont frappé les plages de la Baie des Anges sur 6,5 km.

Le réveil a été gris sur la côte d'Azur, mercredi matin. Des vagues exceptionnelles, hautes de six mètres, ont touché les villes de Nice et de Cannes, causant d'importants dommages. "Ce coup de vent est derrière nous depuis le milieu de la nuit", a rassuré Christophe Marx, directeur de cabinet du préfet des Alpes-Maritimes, mercredi matin sur Europe 1.

"L'ampleur des dégâts est considérable", a-t-il toutefois souligné, mais heureusement ces intempéries n'ont pas fait de victime. "Le phénomène a été un peu plus fort que prévu", a-t-il ajouté. La situation revenait progressivement à la normale mercredi matin sur la Côte d'Azur au lendemain d'un coup de mer particulièrement violent et l'heure était à l'évaluation des dégâts.

Les plagistes ont tout perdu

A Nice, la promenade des Anglais, dont la chaussée sud avait été fermée à la circulation, a été réouverte. "Les dégâts sont quasiment limités aux plagistes : la promenade a été réouverte, les tunnels aussi, les trottoirs ont été nettoyés, les services techniques ont travaillé toute la nuit", a affirmé Benoît Kandel, premier adjoint au maire. Le maire Christian Estrosi, également ministre de l'Industrie, a prévu de rencontrer jeudi, aux côtés du préfet des Alpes-Maritimes Francis Lamy, les plagistes "pour voir comment les aider à repartir très vite puisque la saison touristique approche à grands pas", a-t-il ajouté.

"La ville de Nice a demandé l'état de catastrophe naturelle" afin que les plagistes, qui ont tout perdu, puissent être indemnisés rapidement, a expliqué Christophe Marx. Christian Estrosi "est intervenu pour que le cas de la ville de Nice mais aussi des communes du littoral soit examiné dès la prochaine commission interministérielle à Paris, le 27 mai" en vue d'un classement en zone de catastrophe naturelle.

Regardez ces impressionnantes vagues sur la promenade des Anglais de Nice :

Le festival de Cannes aura lieu

A Cannes, une réunion avec l'ensemble des plagistes a été organisée, "qui rassemblera tous les services de la ville concernés", a annoncé la municipalité. "Les dégâts se chiffrent en millions d'euros", a estimé le directeur général des services, Alain Jouanjus. Une digue a été endommagée et la route d'accès à l'hélistation détruite par des vagues. "Tout est en train d'être remis en ordre", a assuré le premier adjoint au maire David Lisnard, qui faisait mercredi matin la tournée des plages. Il s'est félicité que "la sécurité des Cannois et des touristes ait été assurée".

"Tout sera prêt en temps et en heure pour le festival du Film de Cannes (qui démarre le 12 mai, ndlr). On n'était qu'au début du montage pour les installations. Il y aura quelques jours de remise en état, mais tout sera prêt, propre, impeccable et ensoleillé", a promis David Lisnard. "Le festival aura lieu", a également assuré Christophe Marx, mais "les dégâts ont été importants, donc le festival ne se passera pas exactement comme il était prévu", a-t-il précisé. Certaines installations ont, en effet été, endommagées.

Aide de la région

La région Provence-Alpes-Côte-d'Azur a débloqué une enveloppe d'un million d'euros pour les victimes des intempéries des Alpes-Maritimes, du Var et des Bouches-du-Rhône, a annoncé mercredi son président Michel Vauzelle à l'occasion d'une visite sur place pour mesurer les dégâts. "Nous allons 'dispatcher' cette aide dès que l'état des lieux sera fait de manière plus précise", a-t-il ajouté, citant parmi les professions les plus touchées les plagistes, les pêcheurs et l'aquaculture dans le Var et les Alpes-Maritimes. L'aide sera avalisée lors d'une assemblée plénière du conseil régional en juin.

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a annoncé mercredi que le Comité interministériel compétent se réunira "le 20 ou le 21 mai" pour statuer sur l'état de catastrophe naturelle en faveur des la Côte d'Azur frappée mardi par des vagues géantes.