Cannes : comment les bijoux volés sont écoulés

  • A
  • A
Cannes : comment les bijoux volés sont écoulés
@ Max PPP
Partagez sur :

103 millions d'euros de bijoux ont été volés à Cannes. Comment le malfaiteur peut-il les écouler, sans se faire pincer ?

Comment écouler 103 millions d'euros de bijoux ? La question se pose après le spectaculaire braquage perpétré dimanche au Carlton de Cannes. Le braquage qui s'est déroulé pendant l'exposition-vente "Extraordinary Diamonds", dans une aile louée au Carlton par la maison Leviev, est le plus important commis en France. Le malfaiteur s'est en effet emparé de bijoux "divers et variés" dont "des bagues, des pendentifs, des boucles d'oreilles, incrustés de diamants".

>> A lire - Cannes : le butin du braquage estimé à 103 millions d'euros

Mais sur le marché très contrôlé des bijoux de luxe, il reste à présent au voleur à écouler son butin, sans se faire attraper. Comment les malfaiteurs peuvent-ils les revendre sans être repérés ? Comment les enquêteurs pistent les malfaiteurs ? Europe1.fr fait le point.

Comment sont évalués les prix des bijoux ? Sur le marché du luxe, tous les bijoux font l'objet d'une traçabilité, ce qui permet à la fois d'estimer leur prix, et de les repérer s'ils ont été volés. "Tous les grands bijoux de joailliers sont numérotés, ils sont inventoriés, soit par photo dans les ateliers des joailliers, soit par reproduction photo dans des magazines de mode, type Vogue", détaille Alain Weiss, expert en bijoux de grande valeur, interviewé par Europe 1.

La signature du joaillier permet également d'établir la valeur d'un bijou. "Dans le cas du vol de dimanche, la marque est très jeune et peu connue. Je ne pense pas que les bijoux soient cotés en tant que signature. Cartier, en revanche, est un nom magique. (…) Une pièce tout en or peut être vendue de 800 à 1000 euros le gramme chez Cartier, quand le gramme d'or ne vaut que 20 euros sur le marché", détaille Marc Boutémy, expert en pierres précieuses et bijoux anciens, interrogé par Le Figaro.

Comment écouler des bijoux de grandes valeurs ? Pour revendre leur butin sans se faire repérer, les malfaiteurs n'ont pas d'autres choix que de transformer les bijoux volés. Les pierres certifiées sont en effet tracées par les laboratoires de gemmologie. "Le certificat précise le poids, la taille, et le positionnement des inclusions", précise Marc Boutémy.

Tout le travail des voleurs est donc de modifier l'apparence des pierres. "La solution est de les démonter. Les pierres les plus importantes en poids vont être desserties, certaines peuvent être retaillées pour les rendre méconnaissables, même très légèrement", abonde Alain Weiss sur Europe 1. "Un diamant de 3,29 carats sera ainsi reproposé à la vente après une petite retaille qui aura ramené son poids à 3,27 carats. Il sera dès lors très difficile de faire le rapprochement", ajoute Marc Boutémy. Le travail de modification des bijoux est généralement réalisé dans des villes comme Anvers, Tel Aviv, Moscou ou encore New Delhi, rappelle France Inter.

hotel carlton cannes MAXPPP 930620

© MAXPPP

Où écouler la marchandise ? Certaines pierres précieuses, de plus petites tailles, peuvent être écoulées sans modification de leur apparence, sur des marchés parallèles. "Pour les autres pièces qui sont faites de plus petites pierres, elles peuvent être négociées entières comme des montres, ou des bracelets de pavages. Il est possible que ces pièces-là soient négociées sur des marchés parallèles", indique Alain Weiss.

Généralement, les marchés parallèles se trouvent dans des pays au régime instable; notamment en Afrique. "Il y a des marchés parallèles de métaux précieux, de pierres précieuses. Que ce soit à la sortie de la mine, dans des pays à régime instable, vous allez avoir des pierres qui sont dérobées, et donc des marchés qui permettent à des gens d'honorabilité douteuse de les acheter et de les renégocier. C'est un marché mondial pour les pierres non montées que ce soit pour les diamants ou les pierres de couleur", commente le spécialiste en pierre précieuse interrogé par Europe 1. Mais, toutes ces précautions ont un coût. Au final, les malfaiteurs récupèrent entre 10% et 20% de la valeur des bijoux volés.