Canicule : huit départements en vigilance

  • A
  • A
Canicule : huit départements en vigilance
Principale mesure de précaution face à la canicule : s'hydrater régulièrement.@ MAX PPP
Partagez sur :

Si le nombre de départements en vigilance orange baisse, "la vague de chaleur n'est pas terminée".

La fin de la canicule approche.  L'alerte vigilance orange canicule, qui était en place lundi dans 33 départements allant du sud-ouest au nord-est, ne concerne plus que 8 départements, mardi après-midi. Il s'agit de l'Ain, l'Allier, la Haute-Garonne, l'Isère, la Loire, le Puy-de-Dôme, le Rhône et le Tarn. Ces départements ont été invités à appliquer le niveau 2 du plan canicule. En revanche il y a une "fin de suivi" pour 8 autres : Côte-d'Or, Lot, Nièvre, Haut-Rhin, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Tarn-et-Garonne et Territoire-de-Belfort.

20.08-meteo

>>> La carte de Météo France

Petit rafraîchissement attendu mercredi

Le service de météorologie a enregistré mardi des températures maximales de l'ordre de 38 degrés à Montlaur, dans l'Aveyron, 34 à Toulouse. Il faisait 33 à 36 degrés en Auvergne et 34 à 38 en Rhône-Alpes. En revanche, les maximales seront en baisse mercredi avec 29 à 32 degrés sur l'Auvergne et le nord de Rhône-Alpes. La chaleur s'atténuera également dans le sud-ouest, le Centre, le Massif-Central et la Bourgogne.

Mercredi, "un petit rafraîchissement s'opèrera sur une grande partie du pays, moins net toutefois de la vallée du Rhône à la Provence", indique Météo France. Les maximales, un peu moins élevées que mardi, marqueront "la fin de cet épisode caniculaire".

Météo France signale cependant que même si les températures n'atteindront pas les seuils de déclenchement de l'alerte orange, "la vague de chaleur n'est pas terminée pour autant, et notamment jusqu'à jeudi les températures maximales et surtout les minimales matinales resteront particulièrement élevées".

Des records de chaleur battus

Les températures ont frisé ou dépassé les 40 degrés ce week-end. Des records absolus ont été battus dimanche, avec 41,5 degrés à Châtillon-sur-Seine, en Côte-d'Or, 36 à Morteau dans le Doubs, ou encore 40,3 à Mathaux l'Etape, dans l'Aube. "On n'a jamais vu une canicule post-15 août aussi forte", selon un prévisionniste de Météo France.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a affirmé que la "situation" était "parfaitement calme" et qu'il n'y avait pas eu "d'alerte sanitaire". Aucun décès en lien avec la canicule n'a en outre été constaté dans les hôpitaux, selon le médecin urgentiste Patrick Pelloux.

Le niveau 2 du plan canicule

17.08 Illustration canicule dans une maison de retraite. 930620

© MAX PPP

Les autorités sanitaires ont multiplié les appels à la prudence et à la solidarité avec les personnes âgées. Le niveau 2 du plan canicule, qui en compte trois et a été mis en place en 2004, a été activé vendredi. Il vise à mettre à l'abri des fortes chaleurs les personnes âgées, en établissement ou autonomes, ainsi que les maternités et les crèches. Toutes les maisons de retraite doivent disposer d'une pièce rafraîchie.

>>> ZOOM - Qu'implique le plan canicule niveau 2 ?

Boire abondamment

Météo France invite à demeurer dans un endroit frais au moins trois heures par jour à ne pas sortir aux heures les plus chaudes en prévoyant de se rafraichir régulièrement, en buvant abondamment et même sans soif, particulièrement les enfants et les personnes âgées. Elle souligne le risque particulier de déshydratation et de coup de chaleur chez les sportifs et les personnes qui travaillent dehors.