Cancer : une greffe inédite de bronche

  • A
  • A
Cancer : une greffe inédite de bronche
@ DR
Partagez sur :

Une bronche artificielle a été greffée à un patient atteint d'une tumeur. Une première mondiale.

L’équipe du professeur Emmanuel Martinod a réalisé une première mondiale à l’hôpital Avicenne de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Une nouvelle technique de greffe du poumon a été expérimentée sur un patient de 78 ans, souffrant d’une tumeur.

200 à 300 patients par an pourraient en bénéficier

Cette nouvelle technique évite l’ablation totale du poumon, ou même la prise d’un médicament anti-rejet. Les médecins ont d’abord retiré le bout de bronche atteint par la tumeur, et l’ont remplacé par un morceau d’aorte issu d’un donneur, qu’ils ont renforcé par une petite structure métallique.

"Cette intervention ne s'adresse pas à tous les patients qui ont un cancer du poumon", a précisé jeudi le professeur Martinod, au cours d'un point presse. "Raisonnablement, elle peut concerner 200 à 300 patients par an", a-t-il ajouté, précisant qu'il y avait entre 1.000 et 2.000 ablations de poumons en France par an.

L'homme de 78 ans en parfaite santé

L’opération a eu lieu le 28 octobre 2009, mais elle était restée secrète, en attendant de voir comment le patient se remettrait. Aujourd’hui, les médecins ont pu révéler leur exploit, puisque l’homme de 78 ans est en bonne santé. Il a retrouvé une vie normale, mais reste néanmoins sous surveillance médicale.

L’aboutissement de dix ans de recherches pour l’équipe du professeur Martinod représente également un grand espoir pour les 12 millions de malades atteints du cancer du poumon dans le monde. Un membre de l'équipe de recherches d'Avicenne a évoqué sur Europe 1 30.000 nouveaux cas par an en France. Pour confirmer ce premier bon résultat, une étude va être lancée courant mars sur une trentaine de patients.