Cahuzac "victime d'une campagne orchestrée" par Mediapart

  • A
  • A
Cahuzac "victime d'une campagne orchestrée" par Mediapart
Partagez sur :

INTERVIEW E1. "Nous sommes l'objet d'une campagne orchestrée avec méthode et qui repose sur du vent". La phrase est signée Me Gilles August, l'avocat de Jérôme Cahuzac. Le ministre du Budget fait l'objet d'une enquête préliminaire pour blanchiment de fraude fiscale à la suite des accusations de Mediapart portant sur un éventuel compte non déclaré en Suisse.

"Nous avons dénombré 400 messages sur Internet de nos accusateurs. Nous avons dénombré plus de 72 interventions dans les médias, dans la presse, dans la télé, dans la radio", détaille l'avocat de Jérôme Cahuzac. Selon lui, Mediapart souhaite "accrocher un ministre de gauche à son tableau de chasse".

Me Gilles August conseille par ailleurs de se rapporter à "l'enregistrement qui a été expertisé par un expert indépendant mandaté par L'Express". Les enregistrements téléphoniques en question, datant de 2000, ont été publiés par Mediapart le 4 décembre dernier. Selon le site d'informations, il s'agit d'une conversation entre Jérôme Cahuzac et son gestionnaire de fortune, portant sur un éventuel compte en Suisse. "Je constate que Mediapart est seul. Je constate qu'aucun des adversaires politiques de Jérôme Cahuzac n'a repris ces accusations. Je constate que Jérôme Cahuzac est un homme intègre qui a cette réputation", a répliqué Me Gilles August.