Cahuzac salue l’ouverture d’une enquête

  • A
  • A
Cahuzac salue l’ouverture d’une enquête
Jérôme Cahuzac entend démontrer sa "complète innocence" après les accusations de fraude fiscale.@ MaxPPP
Partagez sur :

Le ministre entend démontrer sa "complète innocence" après les accusations de fraude fiscale.

L’INFO. Le parquet de Paris a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête préliminaire pour blanchiment de fraude fiscale à l'encontre de Jérôme Cahuzac. L'objectif est de vérifier si le ministre eu un compte non déclaré en Suisse, comme l'en accuse le site Mediapart. Le parquet de Paris a expliqué dans un communiqué vouloir procéder "aux vérifications relatives à la réalité et au contenu de l'enregistrement" à l'origine de cette affaire.

>>> A LIRE AUSSI : Affaire Cahuzac : une enquête ouverte

La réaction. Jérôme Cahuzac, le ministre du Budget, a assuré mardi dans un communiqué accueillir "avec satisfaction" l'ouverture d'une enquête préliminaire. Dans sa réaction, intitulée "Communiqué de Jérôme Cahuzac" et adressée par courriel sans en-tête de Bercy, le ministre rappelle avoir "déposé une plainte avec constitution de partie civile et lui-même demandé la désignation d'un juge d'instruction, afin de démontrer l'absence de fondement de la campagne dont il fait l'objet".

Le ministre prêt à se défendre.  Invité du Grand Rendez-vous dimanche sur Europe 1, le ministre du Budget avait martelé nier "en bloc et en détail" les accusations dont il fait l’objet.  "Ça ne peut pas être moi sur les enregistrements car je n'ai jamais eu de compte à l'étranger", avait assuré le ministre qui "se refuse à danser au rythme des articles et de la vulgarité".