Cadavres de Millas : la piste allemande

  • A
  • A
Cadavres de Millas : la piste allemande
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un père et son fils avaient été découverts enroulés dans des tapis orientaux, près de Perpignan.

L’enquête sur les cadavres de Millas commence à avancer. En novembre dernier, deux cadavres étaient découverts emballés dans des tapis à Millas, près de Perpignan. Les analyses ADN des deux victimes, tuées par des balles de calibre 7,65, avaient permis de constater qu'il s'agissait d'un père et de son fils, respectivement âgés d'une soixantaine d'années et de 30 à 45 ans. Mais depuis, l’enquête était au point mort. Elle semble désormais prendre la direction de l'Allemagne

Des analyses de textiles et d'étiquettes sont venues alimenter cette piste allemande. Elles ont permis d'établir que les vêtements et les sous-vêtements ont bien été achetés en Allemagne. Même chose pour les tapis, serviettes et draps dans lesquels les corps étaient emballés.

Les vêtements et tapis viennent d'Allemagne

A partir de ces éléments, la gendarmerie française s’est mise en relation avec le BKA, la police fédérale allemande. Les enquêteurs ont alors fait le rapprochement avec un tueur en série, qui, en Allemagne, a tué sept ressortissants turcs et un ressortissant grec, entre 2005 et 2008 avec des pistolets 7,65. Exactement le même calibre que celui utilisé à Millas.

Reste qu'il ne s'agit là que d'une piste, que la gendarmerie se refuse à considérer comme la seule existante. L’appel à témoins lancé en France dans un premier temps n’avait rien donné. Les enquêteurs ont relancé la procédure, en envoyant les portraits-robots des deux victimes et en élargissant cette fois au pays de l’Est et à la Turquie.