Burqa : les Français divisés

  • A
  • A
Burqa : les Français divisés
@ MAXPPP
Partagez sur :

EXCLU - 33% sont pour une interdiction totale, selon TNS Sofres Logica pour Europe 1.

Le gouvernement a affiché sa détermination cette semaine, annonçant une loi pour interdire le port du voile intégral sur l’ensemble du territoire dans le courant du mois de mai. Mais les Français semblent divisés sur ce dossier. Seuls 33% d’entre eux sont favorables à une loi d’interdiction totale de la burqa, selon les résultats d’un sondage exclusif TNS Sofres pour Europe 1, dévoilé samedi.

Interdiction, oui mais...

64% des personnes interrogées sont bien favorables au principe d’une loi pour interdire le port du voile intégral. Mais dans le détail, 31% plaident plutôt pour une interdiction limitée à certains lieux publics. 22% des Français proposent des mesures pour sensibiliser les populations concernées. Enfin, 10% pensent qu’il ne faut pas intervenir, de quelle que manière que ce soit, sur cette question du voile intégral.

Ce sont les sympathisants de gauche qui sont les plus divisés quant aux solutions à adopter : 27% sont pour une loi d’interdiction totale, 29% pour une interdiction limitée et 32% pour une sensibilisation.

Les sympathisants de droite, quant à eux, sont 84% à être favorables à une loi sur le voile intégral. Mais là encore, ils sont divisés entre interdiction totale, 47%, et interdiction limitée, 37%.

Les plus jeunes sont aussi les moins favorables à une interdiction totale du port du voile intégral. Seuls 17% des moins de 35 ans soutiennent le projet du gouvernement, contre 50% chez les plus de 65 ans.

Une question secondaire ?

Mais au-delà, ce dossier de la burqa doit-il être une priorité pour le gouvernement ? 43% des personnes interrogées le jugent "important". Mais les Français sont dans le même temps 45% à considérer que cette question est secondaire ou qu’on ne devrait même pas s’en occuper. Seuls 10% le considèrent comme "prioritaire".

Sondage TNS Sofres / Logica effectué pour Europe 1 les 22 et 23 avril 2010. Enquête réalisée par téléphone auprès d'un échantillon national de 950 personnes, représentatif de l'ensemble de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage PCS) et stratification par région et catégorie d’agglomération.