Bugaled Breizh : une nouvelle piste

  • A
  • A
Bugaled Breizh : une nouvelle piste
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un témoignage, recueilli par l’hebdomadaire Le Marin, évoque la présence d’un sous-marin anglais.

Nouveau rebondissement dans l’affaire du naufrage du Bugaled Breizh. Un témoin anonyme, cité vendredi par l'hebdomadaire Le Marin, affirme qu’un sous-marin britannique était en exercice avec le sous-marin nucléaire d'attaque français Rubis, le 15 janvier 2004, jour du naufrage du chalutier.

Ce sous-marin britannique, identifié comme étant le "Turbulent", aurait envoyé un message peu après le drame (...) indiquant qu'il était en avarie et qu'il interrompait l'exercice pour rentrer à terre, affirme également l’hebdomadaire.

Jusqu’à présent, l'implication d'un sous-marin dans le naufrage du Bugaled Breizh a toujours été contestée par les diverses marines de l'Otan qui participaient à des manoeuvres dans la zone sud-ouest de la Grande-Bretagne où a coulé le chalutier breton.

L'enquête relancée ?

Ce témoignage pourrait relancer l’enquête judiciaire. Début juillet, la chambre d'instruction de la cour d'appel de Rennes a ordonné la poursuite de l'enquête et nommé deux juges d'instruction. "Il faudrait que ce témoin puisse être entendu par un juge d'instruction, s'il accepte de s'identifier, ou sous X, de façon anonyme, pour qu'il indique les éléments qui permettraient de poursuivre les investigations" a déclaré vendredi Me Bergot, l'avocat des familles des victimes du chalutier Christian Bergot.

Par ailleurs, un rapport d’expert rendu en avril dernier avait évoqué la responsabilité présumée d'un sous-marin américain préparant la venue d’un chargement de matières radioactives à Cherbourg.