Brevet 2014 : non, les collégiens n'ont pas planché sur Maître Gims

  • A
  • A
Brevet 2014 : non, les collégiens n'ont pas planché sur Maître Gims
@ MaxPPP
Partagez sur :

DESINTOX - Les réseaux sociaux ont relayé une folle rumeur : l’épreuve de français au brevet porterait sur le texte du rappeur.

Amusement étonné sur les réseaux sociaux en ce jeudi matin, première journée des épreuves du brevet : des internautes ont affirmé que les collégiens planchent pour leur épreuve de français sur un texte… du rappeur Maître Gims, en l’occurrence la chanson "Bella". C'était en fait une rumeur reposant sur un document qui s'est avéré être un fake.

Le document à l’origine du doute. Si les réseaux sociaux se sont enflammés, c’est avant tout parce que la rumeur est partie d’un compte influent sur Twitter, un certain Petit Prof qui est suivi par plus de 20.000 personnes. Et pour étayer son affirmation, celui qui se présente comme enseignant a mis en ligne la photographie du supposé sujet de l’épreuve de français.

Hésitant entre l’ironie et l’indignation, les réactions ont fleuri sur Internet dès 9h30. Et pour cause : la chanson Bella ne se prête pas vraiment à une épreuve de français où on s’attendrait plutôt à étudier du Maupassant, du Camus ou du Victor Hugo.

La preuve par l’image avec le clip de Maître Gims, l’une des éminences du groupe Sexion d’assaut :

L’Education nationale met les points sur les "i". Le suspense a pris fin à 10 heures, lorsque le ministère de l’Education nationale a rendu publics les sujets. Et non, les collégiens n’ont pas travaillé sur un texte du rappeur français, mais sur une oeuvre de Charlotte Delbo, Une scène jouée dans la mémoire, qui traite de la Seconde guerre mondiale.

En même temps, les internautes auraient du déceler certains indices laissant penser qu’il s’agissait d’un "fake". Tout d’abord, le soi-disant intitulé de l’épreuve indique que la chanson Bella date de 2014, alors qu’elle fut diffusée en 2013 et fut l’un des succès de l’été dernier. Ensuite, le compte Twitter à l’origine de ce remue-ménage utilise bien trop l’ironie pour être sérieux.

Et certains des messages de Petit Prof blaguaient déjà sur l’épreuve de français au brevet, imaginant un sujet basé sur une chanson de Zaz :

Mieux, en remontant le fil de son compte Twitter, on tombe sur un message similaire mais datant du 11 juin, repéré par notre collègue du Lab d’Europe 1, Delphine Legouté :

Enfin, il est rare – pour ne pas dire inédit – qu’une épreuve de français porte sur un texte aussi récent, quelle que soit son opinion sur les rimes de Maître Gims. Et tant qu’à faire, quitte à étudier cet artiste, on aurait conseillé à l’Education nationale de proposer le texte du morceau "L’effet papillon", interprété en duo avec Youssoupha.



Clip Youssoupha effet papillonpar sossadu13014

Au fait, voici le vrai sujet de l'épreuve de français :

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

OFFICIEL - Le vrai sujet de l'épreuve de français

DEBAT - Brevet des collèges : "imaginer d'autres types d'évaluation"

ZOOM - En France, des profs de collège isolés et mal formés