Bretagne : des cyclistes déclenchent un flash

  • A
  • A
Bretagne : des cyclistes déclenchent un flash
Pour le groupe de cyclistes, le radar a dysfonctionné.@ MAXPPP
Partagez sur :

Par trois fois, un petit peloton déclenché l’engin, dont le seuil était pourtant à 70 km/h.

Des cyclistes ont déclenché par trois fois le flash d'un radar automatique dans une descente limitée à 70 km/heure à Hillion, dans les Côtes d'Armor) a raconté mercredi dans Ouest-France un journaliste de ce quotidien, qui faisait partie du groupe de sportifs et conteste à la fois la vitesse supposée et le bon fonctionnement du radar.

"Monsieur l'agent du centre automatisé de traitement des infractions, je vous imagine perplexe devant les trois photos prises, dimanche matin, à Hillion. Image inhabituelle, je pense : une vingtaine de cyclistes, le nez dans le guidon, flashés dans une descente limitée à 70 km/h", raconte Frédéric Barillé, chef de la rédaction d'Ouest-France à Saint-Brieuc. "La première photo, c'est notre leader, casque vert. La deuxième, un chauffeur de bus, un chirurgien et moi, retourné, l'air ébahi. La troisième, nos glorieux anciens qui, aussi loin que remontent leurs souvenirs vélocipédiques, ne s'étaient jamais fait pincer en excès de vitesse", relate le journaliste.

Si le groupe fonçait "vent dans le dos", il ne se trouvait "certainement pas en excès de vitesse", assure-t-il, en précisant qu'aucune voiture n'avait doublé les cyclistes lorsque les flashs se sont déclenchés. "Bref, votre radar a dysfonctionné... Et on a beau se dire que le Code de la route ne sanctionne pas les excès de vitesse des engins non motorisés, on ne voudrait pas s'attirer les foudres de la maréchaussée", conclut le journaliste, en rappelant que "ce dimanche matin, comme pour toutes nos virées, notre petite équipe s'était donné rendez-vous devant le commissariat!".