Bouvier et Daniels de retour en France

  • A
  • A
Bouvier et Daniels de retour en France
Edith Bouvier a été transporté en civière jusqu'à une ambulance sur le tarmac de l'aéroport de Villacoublay.@ MAX PPP
Partagez sur :

Les deux journalistes sont rentrés de Syrie. Ils ont été accueillis par Nicolas Sarkozy.

Son retour était très attendu. La journaliste Édith Bouvier, restée coincée dans la ville de Homs, en Syrie, pendant plusieurs jours après avoir été blessée, est rentrée en France vendredi soir, avec son compatriote, le photographe William Daniels. Tous deux ont atterri vers 18h00 sur la base aérienne militaire de Villacoublay, où ils ont été accueillis par Nicolas Sarkozy.

Sur le tarmac de l'aéroport, le chef de l'Etat a d'ores et déjà rendu hommage "au courage d’Édith Bouvier et à l’esprit quasiment chevaleresque de William Daniels qui n'a jamais abandonné Édith Bouvier"."Les autorités syriennes auront à rendre des comptes devant les juridictions pénales internationales de leurs crimes", a lancé Nicolas Sarkozy, ajoutant : "les crimes qu'ils ont commis ne resteront pas impunis".

A sa descente de l'avion, William Daniels a levé le poing en signe de victoire. Édith Bouvier, elle, était installée dans une civière. Elle a été transférée dans une ambulance qui devait ensuite la conduire jusqu'à l'hôpital militaire de Percy, à Clamart.

La descente d'avion d'Edith Bouvier :

Enquête ouverte à Paris

Edith Bouvier, qui travaille pour Le Figaro, avait été grièvement blessée à la jambe le 22 février dernier, lors d'un bombardement qui a coûté la vie à Marie Colvin, journaliste au Sunday Times, et à Rémi Ochlik, jeune photographe français.

Après avoir été blessée, la journaliste est restée plusieurs jours coincée dans des conditions cauchemardesques, dans la ville de Homs assiégée, à seulement une trentaine de kilomètres de la frontière avec le Liban. Une première tentative pour quitter Homs, organisée par les rebelles syriens, avait échoué. Le photographe britannique Paul Conroy avait, lui, réussi à gagner le Liban, mais plusieurs membres de son escortes avaient été tués.

Edith Bouvier "en bonne santé"

La jeune femme de 31 ans est finalement arrivée jeudi soir au Liban. Elle a pu être examinée dans un hôpital de Beyrouth et Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, a affirmé qu'elle était "en bonne santé malgré sa fracture". L'Armée syrienne libre (ASL) a, de son côté, déploré des morts dans ses rangs au cours de l'évacuation et Paris a rendu hommage aux "Syriens anonymes" qui ont aidé les journalistes à quitter Homs.

De leur côté, les corps de Rémi Ochlik et Marie Colvin viennent par ailleurs d'être retrouvés et doivent être rapatriés vers Damas, a annoncé le Comité International de la Croix Rouge dans le pays. Une enquête préliminaire a été ouverte vendredi par le parquet de Paris pour le "meurtre" de Rémi Ochlik et sur la "tentative de meurtre" d'Edith Bouvier.