Bordeaux : un cas d'E.coli confirmé
steak grillé 930x620 © MaxPPP

Une fillette est toujours en réanimation. Les résultats des deux autres enfants sont attendus mardi.

"Un seul cas confirmé" sur les trois recensés. L'Agence Régionale de Santé a confirmé lundi après-midi les symptômes de la bactérie Escherichia coli chez une fillette de 8 ans hospitalisée au CHU Pellegrin à Bordeaux, rapporte Sud-Ouest.L'enfant originaire du Béarn est toujours en réanimation mais ses jours ne sont pas en danger. Elle aurait consommé des steaks hachés de la Société des Viandes Élaborées (Saviel), fabriqués en Lot-et-Garonne.

"L’enfant est “suivie de près” car elle présente “une forme d’intoxication sévère”, a souligné l'ARS.

Cette viande serait aussi à l’origine de l’hospitalisation deux autres enfants entre le 15 et le 20 juin dernier.  Un garçon de 14 ans et une petite fille de deux ans et demi, restent hospitalisés dans un service de néphro-pédiatrie mais "leur état s'améliore". La présence de la bactérie E.coli reste encore à confirmer par des analyses. Les résultats sont attendus mardi.

Une alerte lancée dès samedi

Après ces hospitalisations, les magasins Intermarché et Netto ont appelé samedi les acheteurs de steaks hachés dans 16 départements du Sud-Ouest à la vigilance en raison d'un risque possible d'infection à la bactérie pathogène E.coli. La date limite de consommation de ces steaks est dépassée depuis le 15 juin mais il est demandé aux consommateurs qui les auraient congelés de les rapporter dans leur point de vente.

Il s'agit de steaks hachés vendus en barquette au rayon frais libre-service sous les marques Jean Rozé, Netto et Top Budget. Les steaks étaient vendus sous la référence "steak haché frais 15% de matière grasse" et "steak haché frais 20% de matière grasse" avec une date limite de consommation comprise entre le 28 mai et le 15 juin 2012.

Des vomissements et de la fièvre

La bactérie E.coli peut entraîner dans la semaine qui suit la consommation de produits contaminés des diarrhées parfois sanglantes, des douleurs abdominales et des vomissements, accompagnés ou non de fièvre. Ces symptômes peuvent être suivis (5% à 8% des cas) de complications rénales sévères, principalement chez les enfants.

En juillet dernier, une dizaine de cas d'intoxications alimentaires à la bactérie E.coli de type O157 avaient été recensés chez des enfants dans le Nord de la France. Plusieurs d'entre eux avaient consommé des steaks hachés surgelés commercialisés dans les magasins Lidl et fabriqués par l'entreprise Seb, qui a depuis été liquidée.