Bondy : viande pour tous à l'école

  • A
  • A
Bondy : viande pour tous à l'école
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une directrice d'école a indiqué sa volonté d'obliger les enfants à manger de la viande, avant de s'excuser.

Alors que Vincent Peillon entend instaurer la morale laïque à l'école, une directrice d'école a fait valoir le principe de laïcité pour imposer aux élèves de manger de la viande. L'enseignante de l'école publique de Seine-Saint-Denis a décrété dans une lettre adressée aux parents d'élève qu'elle n'accepterait pas que des élèves ne mangent pas de viande "pour des raisons religieuses". Face à l'émoi suscité par son courrier, la directrice s'est finalement excusée mardi de sa "maladresse", évoquant "une mauvaise transcription" de la laïcité.

La laïcité doit être respectée. Il faut dire que son premier texte à destination des parents - publié ensuite sur Twitter par des parents d'élèves - était particulièrement ferme. "Je vous rappelle que conformément au règlement municipal et au règlement intérieur de l'école, chaque enfant sera servi en viande. Les enfants sont tenus de manger leur viande", a écrit la directrice jeudi dernier dans le carnet de correspondance.

En cas de désaccord, la directrice propose alors aux parents concernés de prendre rendez-vous pour en discuter. "Si pour des raisons religieuses vous ne voulez pas que votre enfant mange de viande, je vous invite à me rencontrer car nous n'accepterons pas cette situation. Je vous rappelle que votre enfant est scolarisé à l'école de la République et que la laïcité - qui est un des fondements de cette République - doit être respectée dans son intégralité", avait-elle ajouté.

Accusée de "faire le jeu du FN". Sur Twitter et sur des blogs de la ville, la lettre de la directrice a suscité de vives critiques. "Nouvelle laïcité: forcer des enfants musulmans à bouffer de la viande à la cantoche", déplore un internaute. sur un blog par l'élu municipal FG de Saint-Denis, Madjid Messaoudene estime que l'enseignante fait le jeu de l'extrême droite. "La ville de Bondy et l’éducation nationale font le jeu de l’école privée, de la droite et du FN", écrit-il sur son blog, en stigmatisant "des dizaines de familles [...] en raison de leur appartenance religieuse".



"Mes plus sincères excuses". Forcée de s'expliquer, la directrice a adressé une nouvelle lettre aux parents d'élèves dans laquelle elle explique que son seul souci "est que, régulièrement, il y a des menus à base de viande et que certains enfants sortent de table sans avoir assez mangé". "Je présente à tous ceux que j'ai heurtés par ma maladresse et par une mauvaise transcription du concept de la laïcité, mes plus sincères excuses", a-t-elle écrit. "Je suis vraiment désolée, mon intention n'était pas de rentrer dans ce type de conflit qui me dépasse totalement, mais de veiller à ce que les élèves mangent à leur faim".

Convoquée par la maire de Bondy. De son côté, la maire socialiste de la ville, Sylvine Thomassin, précise qu'elle n'est aucunement responsable de ce courrier et déplore cette "maladresse". Il s'agit selon elle d'une "initiative personnelle de la directrice d’école", qui ne reflète en rien le règlement municipal. "Les propos de la directrice sont choquants et discriminatoires puisqu’ils invitent les parents à signaler leur religion. Les parents font passer les valeurs auxquelles ils croient et ils ont le droit d’apporter le chemin spirituel de leur choix", commente-t-elle sur Le Bondy Blog. La directrice va donc être convoquée par Sylvine Thomassin pour "une explication de texte" afin "qu'elle comprenne la laïcité de façon ouverte et généreuse", a ajouté l'édile.