Bohringer : "Depardieu, pas un lâche"

  • A
  • A
Bohringer : "Depardieu, pas un lâche"
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L'acteur a défendu Depardieu, mais ne se voit pas quitter la France pour autant.

L’affaire Depardieu n’en finit plus de faire parler. Depuis qu’il a annoncé son exil fiscal en Belgique, le comédien est attaqué par les uns - Philippe Torreton - et défendu par les autres - Catherine Deneuve ou Gad Elmaleh. Richard Bohringer fait partie de la seconde catégorie.

>> A LIRE AUSSI : Depardieu, dernière "victime" de Torreton

Invité dimanche du Forum citoyen d’Europe 1, l’acteur a commencé par rappeler que "Depardieu n'a jamais refusé de payer ses impôts sur ses salaires en France. Ce n'est pas cela qu'il tente de protéger. C'est ce qu'il a construit, c'est l'héritage." Pourtant, un peu plus loin dans la conversation, Richard Bohringer assure que lui n’aurait jamais fait le choix d’Obélix car "les impôts servent à des choses républicaines, c'est-à-dire la sécurité sociale, l'école ou l'éducation. Je me verrais mal ne pas les payer. J'ai été très malade dans ma vie et j'ai toujours été secouru et soigné."


Comme Roxanne Depardieu a pu le faire avant lui dans Le Point, l’acteur s’épanche ensuite sur le caractère du comédien, qui a pu lui jouer des tours dans cette affaire. "Il faut peut-être arrêter d'en faire une espèce de fantoche lâche. Il n'est pas comme ça. Il y a plein de gens qui pourraient témoigner de sa générosité. Mais il n'en parle jamais de sa générosité. Après, il y a l'énormité de personnage shakespearien qui dit tout, qui balance tout, qui a un profond ressentiment", assure Richard Bohringer.