Blessé par un flashball : "j’ai la haine"

  • A
  • A
Blessé par un flashball : "j’ai la haine"
Le visage de Geoffrey est encore marqué, deux mois après avoir reçu un tir de flashball.@ EUROPE 1
Partagez sur :

EXCLU - L’adolescent blessé à Montreuil par un flashball en octobre, en veut à la police.

Deux mois après, Geoffrey Tidjani garde encore les stigmates du tir de flashball reçu en plein visage. C’était à la mi-octobre, à Montreuil, lors des manifestations contre la réforme des retraites, devant son lycée. Alors qu’il est en train de pousser une poubelle, l’adolescent âgé de 16 ans reçoit un tir de la police. Bilan : des fractures de la pommette et de la mâchoire, nécessitant plusieurs opérations, et la menace, finalement écartée, de perdre un œil.

"Je vais mieux, bien sûr, mais il y a encore du chemin. Se voir comme ça dans la glace, c’est pas beau, surtout pour le moral", témoigne pour la première fois Geoffrey en exclusivité pour Europe 1. "Je savais exactement ce que je faisais. Mais jamais je n’aurais pensé qu’on me tire dessus. Jamais je n’aurais cru avoir de l’agression de la part des policiers. Nous étions très très passifs. Je ne me sens pas responsable."

Ecoutez Geoffrey au micro de Guillaume Cahour :

L’adolescent reste aujourd’hui très en colère. Il n’a pas rencontré le policier qui lui a tiré dessus. "Il ne vaut mieux pas", répond fermement le lycéen. "J’ai une haine contre lui et toux ceux qui ont fait étouffer des affaires comme la mienne.

Une enquête a été ouverte et un juge d'instruction de Bobigny a été saisi pour faire la lumière sur l'incident, et notamment pour savoir pourquoi le policier a tiré, et s'il a fait les sommations d'usage. Le fonctionnaire pourrait être mis en examen. Le magistrat instructeur devrait s'appuyer sur des vidéos amateurs, notamment une où on voit l'adolescent pousser une poubelle avant de tituber en se tenant le visage.

Regardez cette vidéo :

Pour écouter l'intégralité de l'interview de Geoffrey, cliquez ici.