Blanchiment d'argent : le filon des tickets resto

  • A
  • A
Blanchiment d'argent : le filon des tickets resto
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un réseau de blanchiment d'argent via des titres restaurant a été découvert en Ile-de-France.

L'info. On connaissait les casinos, les boîtes de nuit, le rachat de tickets gagnants de PMU ou de Loto... Le ticket resto vient de s'ajouter à la liste des méthodes de blanchiment d'argent. C'est ce qu'a découvert avec surprise la cellule Tracfin du Ministère de l'économie, chargée de lutter contre toutes les formes de fraude fiscale. Le parquet de Versailles a été saisi d'une affaire dans les Yvelines.

La "lessiveuse". Ce nouveau mécanisme de "lessiveuse" est simple. Un réseau de trafic de drogue, de travail au noir ou de proxénétisme a besoin de blanchir de l'argent sale. Il s'allie donc à des restaurants qui achètent des tickets resto avec cet argent sale puis se les font rembourser par les sociétés émettrices pour obtenir de l'argent dont l'origine est désormais justifiée.

2.000 clients par jour... Tracfin a en fait été alerté par le nombre très élevé de titres restaurant que des petits restaurants chinois d'Ile-de-France se faisaient rembourser par la Centrale de règlement des titres (CRT). Ces cinq établissements, tenus par la même famille, avaient un chiffre d'affaires équivalent au passage de 2.000 clients par jour.

... mais pas de marchandise. Les policiers ont notamment été étonnés que l'essentiel du chiffre d'affaires de ces restaurants provienne des tickets resto, les comptes en banques étant pratiquement vides. Mais également qu'aucune marchandise ne soit écoulée en contrepartie.

10 millions d'euros blanchis en 9 mois. Selon Tracfin, 10 millions d'euros auraient ainsi été recyclés en seulement neuf mois, et envoyés ensuite en Asie. C'est la plus grosse affaire de l'année pour ce gendarme de la lutte contre le blanchiment d'argent. Les enquêteurs vont désormais tenter de remonter la filière pour démasquer les véritables bénéficiaires de ce trafic.