Bisphénol A : il y a bien danger
© MAX PPP

INFO E1 - Un rapport insiste sur les risques de ce composant pour les futures mères notamment.

L'info. Nouvelle alerte concernant le bisphénol A. Dans un rapport dévoilé mardi en exclusivité par Europe 1, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (ANSES) insiste sur les dangers de ce composant pour les femmes enceintes, et surtout pour les bébés qu'elles portent.

Quels sont les risques ? "Le BPA est dangereux à plusieurs niveaux : toutes les personnes exposées peuvent être soumises à des perturbations endocriniennes, mais plus particulièrement les personnes vulnérables et notamment l'embryon", souligne sur Europe 1 le docteur Laurent Chevalier, auteur du livre Antitoxique chez Fayard. S'appuyant sur quelque 700 études parues sur le sujet, l'ANSES met ainsi en avant les risques accrus qui peuvent se révéler dans l'enfance ou à l'âge adulte : cancer du sein, diabète, obésité ou encore baisse de la fertilité.

>> LIRE AUSSI : Bisphénol A : danger pour les fillettes

Où trouve-t-on du bisphénol A ?Partout, ou presque : plastiques, appareils électroniques, tuyaux. Mais sa nocivité n'est confirmée que lorsqu'il est en contact avec l'alimentation. C'est pourquoi le bisphénol A est déjà interdit dans les produits pour les enfants de moins de trois ans et notamment les biberons depuis janvier dernier. Il le sera dans tous les contenants alimentaires, c'est-à-dire les canettes et les boîtes de conserves, qui sont de loin la première source de contamination, à partir de janvier 2015. Mais ce n'est pas tout : on en trouve également "dans certains types de bouilloires et dans certains composites dentaires", regrette le Dr Laurent Chevalier.


Que faire ? En attendant que le bisphénol A soit totalement interdit dans les emballages alimentaires, de nombreux toxicologues recommandent, surtout aux femmes enceintes, de privilégier les aliments ou les boissons conservés dans des bricks en carton ou des bocaux.