Bilger entendu par sa hiérarchie

  • A
  • A
Bilger entendu par sa hiérarchie
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le haut-magistrat, qui avait soutenu le journaliste Eric Zemmour, était convoqué vendredi.

Philippe Bilger prié de se taire ? L’avocat général près la cour d'appel de Paris était convoqué vendredi chez le procureur général de Paris, François Falletti, après avoir, sur son blog, apporté son soutien au journaliste Eric Zemmour au coeur d'une polémique depuis ses propos tenus dans Salut les Terriens, sur Canal + le 6 mars dernier. Mais à l'issue de deux heures de réunion, aucun des protagonistes n'a souhaité faire de commentaires.

"Donner des explications sur cette opération"

Michèle Alliot-Marie avait confirmé jeudi matin sur LCI cette convocation afin que Philippe Bilger "donne des explications sur cette opération". La garde des Sceaux a précisé qu'elle attendrait le résultat de cet entretien avant de se prononcer sur l'intervention de l'avocat général connu pour son franc-parler, tout en rappelant "le devoir de réserve" qui s'impose aux magistrats en tant que fonctionnaires. Interrogé sur Europe 1 mercredi, Philippe Bilger avait confirmé les propos tenus sur son blog en déclarant que l'assertion (d'Eric Zemmour) n'était pas étrangère à une certaine réalité si on erre de bonne foi dans les couloirs du palais de justice de Paris".

Zemmour reste au Figaro

De son côté, le journaliste Eric Zemmour ne sera finalement pas convoqué par le Figaro en vue d’un entretien préalable à un éventuel licenciement. Les regrets exprimés par l'éditorialiste semblent avoir suffi à la direction du quotidien.

Interrogé par Thierry Ardisson dans l’émission Salut les Terriens, sur Canal + le 6 mars, le journaliste du Figaro avait déclaré : "Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes. C'est un fait".