Bijoutier de la Marne : le soutien des habitants

  • A
  • A
Bijoutier de la Marne : le soutien des habitants
@ Capture Google Streetview
Partagez sur :

Le commerçant de Sézanne a mortellement tiré jeudi soir sur un braqueur. L'enquête est toujours en cours.

Une marche de soutien. La petite localité de Sézanne, dans la Marne, est sous le choc. Le braquage d’une bijouterie a tourné au drame jeudi soir, avec la mort d’un malfaiteur touché à quatre reprises par les balles du commerçant qu’il venait de braquer. Vendredi midi, près de 200 personnes ont pris part à une marche dans les rues de de la ville, en soutien au bijoutier placé en garde à vue.

"Un choc profond". Le maire de cette commune d'environ 5.500 personnes, une partie du conseil municipal et des commerçants se sont d'abord rassemblés peu avant midi devant la bijouterie, à l'initiative de Franck Vignot, président de l'Union des commerçants de Sézanne. Des riverains ont ensuite rejoint le cortège, qui s'est mis en marche en silence et à pas lents, dans le centre-ville de Sézanne.  "Il y a un choc profond ressenti par la population locale, qui n'est pas habituée à cette violence", a souligné le maire, Philippe Bonnotte.

"Des vies foutues en l’air". Dans le cortège, Mathilde, une habitante de Sézanne, ne cache pas son émotion. "Je pense à ce monsieur qui doit vivre un enfer aujourd’hui", confie-t-elle au micro d’Europe 1. "Je trouve ça dramatique que de tels évènements se produisent. Ce sont des vies foutues en l’air, la sienne et celle du monsieur qui est mort. Je trouve ça tragique", ajoute-t-elle." Je pense que la culpabilité va être grande et que sa famille va en pâtir. Sa femme va être bouleversée. J’espère que la légitime défense fera qu’il sortira très vite et qu’il ne sera pas condamné, ça me semble le minimum", poursuit-elle.

Mobilisation sur le web. Sur Internet, aussi, les soutiens au bijoutier de Sézanne, à l’instar de ce qui s’était passé pour un bijoutier niçois, en septembre dernier. Une page Facebook "Soutiens au bijoutier de Sézanne #LesFrançaisEnOntMarre",  a été créée dès jeudi soir. Elle dépassait vendredi les 35.000 "likes". Dans les commentaires des internautes, on pouvait lire notamment "Assez de ce laxisme d'Etat et de Taubira" ou "Tolérance zéro pour les braqueurs". Une dizaine d'autres pages Facebook similaires recueillaient également quelques visites.

123, sur le même sujet

L'INFO - Un bijoutier abat un braqueur dans la Marne

ZOOM - Bijoutier de la Marne : déjà une page de soutien

RÉACTION - Le Pen pour une "présomption de légitime défense"

INTERVIEW E1 - "Les vols à main armée contre les bijouteries plutôt en baisse"