Bientôt le mariage gay ?

  • A
  • A
Bientôt le mariage gay ?
En campagne, François Hollande avait fait du mariage et de l'adoption pour les couples de même sexe l'une de ses priorités.@ MAXPPP
Partagez sur :

REPORTAGE - Des couples homo attendent avec impatience les réformes promises par Hollande.

C'était l'une des promesses de campagne de François Hollande. Ouvrir le mariage et l'adoption aux couples de même sexe devait même être l'une des priorités de son mandat. Un engagement sur lequel comptent beaucoup certains couples, à l'instar de Wanda et Valérie.

"C'est la première chose à laquelle on a pensé", racontent-elles au micro d'Europe 1, se souvenant de leur joie au moment où elles ont vu se dessiner le visage de François Hollande sur leur écran de télévision, dimanche dernier, à vingt heures. Du coup, Wanda et Valérie ont sabré le champagne. Un peu pour la victoire de la gauche, mais surtout pour la perspective de leur mariage, enfin possible. "La loi va enfin changer", se sont-elles dit. Un soulagement pour elles, mais aussi pour leurs deux enfants.

Des promesses…

"Nos enfants vont enfin être protégés", poursuivent-elles. Et pour cause, aujourd'hui, Wanda et Valérie ne partagent pas légalement l'autorité parentale. Seule l'une d'elles, la mère biologique, existe aux yeux de la loi. Avec le mariage et l'adoption, leur famille aurait désormais un cadre légal. Ce qui serait beaucoup plus simple pour les enfants au quotidien.

Wanda et Valérie espèrent ainsi que "la discrimination" diminuera, tout comme "les moqueries" dont leurs enfants pâtissent. "C'est comme ça qu'on fait bouger les choses", poursuivent-elles.

… et des actes ?

Mais après les promesses, Wanda et Valérie attendent des actes. "Maintenant il faut qu'il tienne ses engagements", précisent-elles. Wanda et Valérie souhaiteraient que la loi soit votée vite, dans la première année du quinquennat.

C'est pourquoi elles restent mobilisées et iront voter aux législatives de juin prochain pour que la gauche ait la majorité à l'Assemblée nationale.  L'adoption de cette loi ferait de la France le huitième pays d'Europe à ouvrir le mariage aux couples de même sexe.