Bientôt de nouveaux radars mobiles

  • A
  • A
Bientôt de nouveaux radars mobiles
Les nouveaux modèles de radars, plus compacts, pourront être utilisés en roulant, mais aussi être embarqués sur des motos.@ REUTERS
Partagez sur :

La nouvelle génération pourra être embarquée sur des voitures ou des motos pour ne pas être vue.

Une nouvelle génération de radars a été commandée par le ministère de l’Intérieur, rapporte lundi le magazine spécialisé Auto Plus. Objectif : déjouer les dispositifs qui préviennent de la présence d’un radar sur le bord des routes, à l’instar du système Coyote.

Des radars embarqués, y compris sur des motos

Le ministère de l’Intérieur vient de lancer un appel d’offre pour les fabricants de radars embarqués. Ces derniers ont un mois pour proposer leurs nouveaux modèles, qui devraient être testés dans la foulée par les policiers et les gendarmes pendant l’été 2011.

Les nouveaux modèles de radars dont souhaitent s’équiper les forces de l’ordre présentent une nouveauté : les caméras, plus petites, peuvent être non seulement embarquées dans des voitures banalisées mais aussi, et c’est là la nouveauté, sur des motos.

Déjouer les systèmes d’alerte

"Ce sont des radars embarqués dans les véhicules entièrement banalisés, le plus discret possible", précise Pascal Pennec, rédacteur en chef adjoint à Auto Plus, avant d’ajouter : "cela va rappeler des souvenirs à tous ceux qui roulaient dans les années 90 et qui craignaient ces voitures avec une petite fenêtre au bas du haillon qui pouvait flasher".

La nouveauté réside dans la généralisation de ce système et son installation possible sur les motos. Les forces de l’ordre peuvent flasher les automobilistes, non pas en stationnant sur les bords de la chaussée, mais en roulant en plein milieu de la circulation.

Le but est forcer les conducteurs à respecter les limitations de vitesse, y compris sur les portions où il n’y a pas de radar automatique. Ils espèrent aussi et surtout contrer les systèmes d’alerte dont sont équipés certains automobilistes : un boîtier relié par GPS leur permet d’être averti de la présence, même temporaire, d’un radar. Si la phase de test s’avère concluante, une mise en place généralisée de ce nouveau système est prévue pour 2012.