Bien réussir la rentrée

  • A
  • A
Bien réussir la rentrée
@ MAXPPP
Partagez sur :

Près de 6 millions d’écoliers vont reprendre les cours jeudi. Europe1.fr livre quelques conseils.

Jeudi, quelque 12 millions d’élèves vont entamer une nouvelle année scolaire dans les écoles, collèges et lycées de France. Parmi eux, plus de 6 millions d’entre eux sont concernés par une rentrée en école primaire ou maternelle. Pour ces 6 millions-là, l’entrée ou la rentrée à l’école peut être difficile. Voici quelques conseils pour bien réussir sa rentrée.

Une question de rythme. Finies, les grasses matinées et les soirées estivales à rallonge. Avec le retour à l’école, nos chères petites têtes blondes doivent retrouver un rythme régulier propice à l’apprentissage. Il convient donc d’avancer progressivement les heures de lever et de coucher à l’approche de la date fatidique. La veille, il sera trop tard. Les pédiatres estiment que 21 heures est la dernière limite à ne pas dépasser.

Une question de feeling. La rentrée, ça se prépare aussi psychologiquement. Il ne faut surtout pas être avare de compliments sur les multiples avantages de l’école, quitte à parfois en faire un peu trop. Rassurez-le au maximum, en lui assurant de votre soutien. En outre, n’hésitez pas à l’emmener à sa future école avant le jour J, histoire que l’endroit ne lui soit pas totalement étranger. Enfin, canalisez votre propre stress. Car la rentrée des enfants est bien aussi une épreuve redoutable… pour les parents.

Une question de bons sens. L’échec scolaire chez les tout-petits s’explique parfois tout simplement par un trouble de l’audition et de la vision, voire une douleur lancinante, aux dents par exemple. N’hésitez donc pas à faire un petit check-up de base avec votre médecin-traitant, histoire de prévenir les mauvaises surprises.

Une question d’équipement. S’il est trop tard pour devancer les traditionnels rushs dans les rayons "rentrée" des grands magasins, l’achat d’un bon équipement, notamment du sac, est indispensable pour éviter, notamment les maux de dos futur. Dans le traditionnel cartable, indissociable de l’écolier, glissez quelques objets dont votre enfant est familier. Un simple contact avec un doudou ou des jouets qu’il connaît peut suffire à le rassurer.

Avec une bonne préparation, la rentrée se fera plus en douceur. Attention à ne pas relâcher les efforts le jour J. Il convient donc de se lever tôt pour que votre enfant puisse prendre son temps. L’accompagner le premier jour est un passage obligé. Mais, encore une fois, attention à ne pas trop montrer ses émotions. Les larmes des mamans (et des papas) ne sont autorisées qu’après l’entrée en classe des enfants. Loin de leur regard.