"Bien-être" des enfants : des bonnes notes en France ?

  • A
  • A
"Bien-être" des enfants : des bonnes notes en France ?
@ Max PPP
Partagez sur :

EN CHIFFRES - Selon l'UNICEF, la France arrive seulement en 13e position sur les 29 pays étudiés. 

L'INFO. La France est dans la moyenne. C'est le résultat du "Bilan 11 Innocenti", une étude réalisée par l'UNICEF sur le bien-être des enfants dans les pays riches, dont Europe 1 a obtenu une copie. Ce comparatif est établi à partir de 26 critères dans cinq domaines bien précis : le bien-être matériel, la santé et sécurité, le bien-être éducationnel, les comportements et risques, enfin le logement et l'environnement. 29 pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et de l'Union européenne (UE) ont été passés au crible.

>>> Comment s'en sort la France ? Europe1.fr vous détaille tout en chiffres.

enfants mère 930

© Max PPP

PASSABLE sur le bien-être. La France arrive en 13e position du classement général sur le bien être des enfants derrière les Pays-Bas, les pays nordiques (Finlande, Islande, Norvège et Suède), l'Allemagne. Par contre, elle devance le Royaume-Uni, le Canada et nettement l'Italie, la Grèce ou les Etats-Unis. La France arrive à la 10e place en ce qui concerne le bien-être matériel, la santé et la sécurité.

MEDIOCRE sur le taux de satisfaction dans la vie. L'étude s'intéresse également à la mesure du bien-être par les enfants et les adolescents eux-mêmes. Cette mesure est effectuée à partir d'un taux de satisfaction dans la vie mais également d'une moyenne concernant trois indicateurs : la relation avec les pairs ainsi que la facilité pour communiquer avec son père et sa mère. La France tombe dans le classement concernant la satisfaction dans la vie puisqu'elle arrive à la 18e place sur 28. Ce critère, précise le rapport, est une mesure subjective, à partir de la perception des enfants et des ados entre 11 et 15 ans. Sur les trois indicateurs de relation avec les pairs et de communication avec les parents, la France est classée 28e et… dernière de ce classement.

Cours d'école 930x620

BIEN sur la scolarisation des jeunes enfants. La France se situe en milieu de classement (15e) en ce qui concerne la réussite scolaire mais l'étude montre aussi que cette "performance" baisse de manière conséquente depuis le début des années 2000. Néanmoins, la France obtient le meilleur classement pour son taux de scolarisation pour les enfants entre 4 et 6 ans grâce à sa couverture presque universelle  comme en Belgique, en Espagne ou au Pays-Bas.

BIEN sur le surpoids. Concernant le pourcentage d'enfants en surpoids, l'évolution globale sur la décennie est inquiétante car il a augmenté dans 17 des 21 pays mais la France (4e) fait partie de l'extrême minorité des pays où l'évolution est à la baisse. Mais il y a un paradoxe : la France apparaît seulement à la 27e position concernant la pratique d'une activité sportive.

MEDIOCRE sur la consommation de cannabis. La Norvège est le seul pays où le taux de consommation de cannabis chez les jeunes est inférieur à 5 %. C’est au Canada que le taux de jeunes fumant du cannabis est le plus élevé (28 %). Mais dans six pays, ce pourcentage est d’au moins 20 %. Il s’agit du Canada, des États-Unis, de l’Espagne, de la République tchèque de la Suisse et de la France (26e). Elle fait partie des trois seuls pays qui connaissent une hausse de la consommation de cannabis sur la période d'étude.

cannabis 930x620

© MAXPPP

"Un adolescent choisit un moyen de s'exprimer ou de se mettre en rupture avec l'adulte en consommant des drogues qui sont suffisamment dangereuses pour pouvoir dire à l'adulte qu'il se distingue mais pas trop pour ne pas se mettre en péril", décrypte pour Europe 1, Amine Benyamina, psychiatre-addictologue à l'hôpital Paul Brousse de Villejuif. "Ils consommeront moins d'héroïne qu'ils ne consommeront de cannabis. Il a été élu par l'ensemble des adolescents à un âge précis", ajoute-t-il. Mais pourquoi la France est-elle si haut dans le classement ? C'est un pays "carrefour sur le plan ethnique et géographique entre le Nord avec les Pays-Bas qui est le premier fabricant et de cannabis synthétique et le Sud avec le Maghreb et l'Afrique du Nord qui sont les pourvoyeurs", analyse Amine Benyamina.