Bettencourt : où va aller le dossier ?

  • A
  • A
Bettencourt : où va aller le dossier ?
@ maxppp
Partagez sur :

Europe1.fr décrypte les derniers rebondissements judiciaires de l'affaire.

L’affaire Bettencourt devient de plus en plus complexe. Au point qu’on lui associe des noms au fil et à mesure des mois. Après l’affaire privée et ses protagonistes Liliane Bettencourt, sa fille, Françoise Bettencourt-Meyers et son ami François-Marie Banier, celle, politique, avec Eric Woerth dans le rôle titre, il y a aujourd’hui une troisième affaire Bettencourt, qui se joue du côté judiciaire cette fois. Explications.

Qui sont les protagonistes ? D’un côté, Isabelle Prévost-Desprez, 51 ans, présidente de la 15e chambre du tribunal de grande instance de Nanterre, chargée du volet abus de faiblesse. De l’autre, Philippe Courroye, 61 ans, procureur dans le même tribunal de Nanterre, dépendant, par son statut, du ministère de la Justice. Les deux rivaux se détestent cordialement.

Qu’a demandé le parquet général de Versailles ? Le procureur général de Versailles, Philippe Ingall-Montagnier a demandé à Philippe Courroye, en charge de trois enquêtes dans l’affaire Bettencourt, d'ouvrir des informations judiciaires. Cette procédure va permettre de demander à la Cour de Cassation le dépaysement de l’ensemble de l’affaire, à la fois le volet abus de faiblesse géré aujourd’hui par Isabelle Prévost-Desprez et les trois enquêtes en cours menées par Philippe Courroye. La plus haute juridiction administrative devrait être saisie d’ici 10 jours. Elle aura ensuite une semaine pour rendre sa réponse.

Pourquoi une telle démarche ? Le procureur général de Versailles veut mettre un terme à la guerre que se livrent depuis des mois le procureur Philippe Courroye et la juge Isabelle Prévost-Desprez. Il est notamment reproché au magistrat sa trop grande proximité avec le chef de l’Etat. Des reproches qu’il récuse, dans un entretien au Monde daté jeudi. "Tout ce que je fais est forcément suspect. Les seules pressions que je n’ai pas reçues sont celles que vous me prêtez", répond t-il aux journalistes du quotidien du soir.

Que va-t-il se passer maintenant ? L'ouverture d'une information judiciaire entraîne automatiquement la désignation d'un juge d'instruction, indépendant du pouvoir politique. Si la procédure de dépaysement aboutit, il récupèrera l’ensemble du dossier Bettencourt, dont le volet le plus sensible, dans lequel Eric Woerth pourrait être entendu.