Bettencourt : l’île d’Arros passée au crible

  • A
  • A
Bettencourt : l’île d’Arros passée au crible
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le procureur de Nanterre s’intéresse à une possible escroquerie de la milliardaire.

Y a t-il eu escroquerie sur l’île d’Arros ? Le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, s'est rendu jeudi à Genève pour procéder, avec le juge d'instruction suisse Jean-Bernard Schmid, à un premier tri des pièces saisies concernant cette île des Seychelles dont la milliardaire est locataire. L’information a été révélée par lemonde.fr, jeudi soir.

Quels montages financiers ?

Selon Le Monde, c'est essentiellement aux montages juridiques et financiers autour de l'île d'Arros que le parquet s'intéresse. Il se demande si Liliane Bettencourt était consciente et éclairée sur ces opérations. Et si derrière ce montage, prétendument réalisé pour clarifier sa situation fiscale, ne se cache pas une "escroquerie" qui pourrait s'accompagner d'un délit d' "abus de faiblesse". Cet îlot des Seychelles, racheté par le couple Bettencourt il y a une dizaine d'années grâce à des capitaux placés en Suisse, est actuellement la propriété d'une fondation basée au Liechtenstein. Seulement, les enquêteurs restent intrigués par le but officiel de la fondation et son "'équilibre écologique, esthétique et humain".

Un rapport médical détruit

Par ailleurs, un neuropsychiatre parisien, qui avait attesté, en février 2009, que Liliane Bettencourt était en bonne santé et que son état ne justifiait aucune mesure de protection a admis, au cours de son audition par la police, avoir détruit l'ensemble des pièces relatives à l'examen subi par la milliardaire. "Une perquisition a eu lieu le 20 septembre à son cabinet dans le XVIe arrondissement de la capitale"; les enquêteurs "cherchent à savoir si des éléments médicaux contredisant le certificat du médecin n'auraient pas été soustraits par lui à la justice", affirme LePoint.fr.