Bettencourt : Eric Woerth bientôt entendu

  • A
  • A
Bettencourt : Eric Woerth bientôt entendu
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le parquet a demandé au gouvernement son feu vert pour une audition du ministre du Travail.

Eric Woerth sera bien auditionné dans le cadre de l'enquête sur les enregistrements clandestins de Liliane Bettencourt et de ses proches. Le parquet de Nanterre l'a confirmé mardi. Une demande officielle a été faite au gouvernement.

L'audition d'un ministre par la justice nécessite l'accord préalable du Conseil des ministres. Le sujet sera abordé justement lors de la prochaine réunion du gouvernement mercredi. Ce type d'autorisation est toujours accordée en pareil cas, d'autant plus qu'Eric Woerth a lui-même demandé à être entendu. Il doit notamment être interrogé sur les conditions d'embauche de sa femme par Clymène, société qui gérait les actifs de l'héritière de L'Oréal.

Woerth "impatient"

Le ministre du Travail Eric Woerth s'est déclaré mardi soir, à sa sortie de l'Assemblée nationale, "très impatient" d'être entendu par les enquêteurs chargés de l'affaire Bettencourt, voyant "une très bonne nouvelle" dans la demande formulée en ce sens par le parquet de Nanterre. Quant à l'épouse du ministre, Florence Woerth, elle devrait également être entendue par la police "dans de brefs délais".

Polémique autour d'une embauche

Vendredi, le ministre du Travail a été de nouveau mis en difficulté par la publication des déclarations du gestionnaire de la fortune de l'héritière de L'Oréal. Au cours de sa garde à vue, levée vendredi soir, Patrice de Maistre a assuré qu'Eric Woerth, alors au Budget, lui avait "demandé de recevoir sa femme et ce pour essayer de la conseiller sur sa carrière", selon un extrait de PV d'audition publié par Le Monde.

Pour sa part, le ministre continue d'affirmer qu'il n'a "jamais favorisé" l'embauche de sa femme. Florence Woerth a été embauchée en novembre 2007 par Clymène, la société chargée de faire fructifier la richesse de Liliane Bettencourt, avant de quitter ses fonctions en fin juin.

Le soutien du Premier ministre

Par ailleurs, François Fillon est de nouveau venu au secours lundi du ministre du Travail, assurant qu'il n'avait commis "aucune faute" dans le traitement des affaires fiscales de Liliane Bettencourt.

Liliane Bettencourt également entendue

"Liliane Bettencourt sera entendue, c'est une évidence. Mais la date de son audition n'a pas encore été fixée", a assuré lundi le parquet de Nanterre. La milliardaire devrait être auditionnée par la police dans le cadre de l'enquête sur les enregistrements pirates.

> Vous avez raté un épisode de l’affaire? Séance de rattrapage avec europe1.fr