Bettencourt : "Banier est fatigant"

  • A
  • A
Bettencourt : "Banier est fatigant"
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'héritière de l'Oréal prend ses distances avec Banier dans une interview à Paris Match.

Liliane Bettencourt se livre sans langue de bois à l'hebdomadaire Paris Match, dans les kiosques jeudi. Sa fille, son père, François-Marie Banier... Elle évoque tous les sujets, même ceux qui fâchent, avec une franchise parfois déconcertante.

"Le sens du digne"

Son père - Liliane Bettencourt a été élevée par son père, après la mort de sa mère quelques jours après son cinquième anniversaire. "N'avoir qu'un père, cela n'est pas toujours facile", dit cette fille unique. Pourtant leur relation a été très forte. Très vite, il l'a préparée à reprendre les rênes de l'Oréal : "Il m'a fait faire pas mal de stages à l'usine. (...) J'aimais tout ce qui me rapprochait de lui, tout ce qui faisait que l'on parlait encore plus", raconte-t-elle.

Outre l'héritage industriel, Eugène Schueller, a aussi transmis à sa fille "le goût du beau" et "le sens du digne", dit-elle.

"Elle est bloquée"

Sa fille - Depuis que Françoise Bettencourt-Meyers a entamé une procédure judiciaire pour mettre sa mère sous tutelle, les deux femmes ne se parlent plus. "Les tentatives (de rapprochement) ont toutes échoué", confesse Liliane Bettencourt. Si sa fille venait la voir, "je me lèverai, c'est sûr. Et après ? (...) Je ne le souhaite pas. Elle est bloquée et ça me bloque", ajoute-t-elle.

"La bêtise serait de le voir"

François-Marie Banier - Depuis cet été, Liliane Bettencourt a pris ses distances avec son ami photographe. "Je dois respirer et, avec lui, je m'aperçois maintenant que je ne peux pas respirer. (...) Il est devenu trop fatigant", estime la milliardaire. "Il est invivable. Il entend l'amitié comme exclusive, exigeante et surtout possessive", justifie l'héritière. "La bêtise, en ce moment, serait de le voir."

Le photographe a été beaucoup critiqué pour avoir demandé de l'argent à Liliane Bettencourt. "C'est quelqu'un qui veut toujours plus, toujours plus gros", explique l'héritière.

Pour ces deux personnes qui ont beaucoup compté dans sa vie, Liliane Bettencourt ne veut "plus faire d'efforts". "Il n'en font pas pour moi", dit-elle.

"Des bêtises ont été faites"

Patrice de Maistre - A son conseiller, qui aurait demandé à Eric Woerth de recevoir la Légion d'honneur, Liliane Bettencourt garde toute sa confiance. "Oui, des bêtises ont été faites, il y a bien longtemps", avoue la milliardaire. "On prend des coups mais on régularise tout. Maintenant, c'est à lui de s'en occuper."

Retrouvez tous les épisodes de l'affaire Bettencourt