Bernard Tapie conteste la saisie de ses biens

  • A
  • A
Bernard Tapie conteste la saisie de ses biens
@ i>TELE / Philippe Mazzoni
Partagez sur :

INFO E1 - Pour l'homme d'affaires, sa mise en examen dans le dossier de l'arbitrage ne visait qu'à cette finalité.

INFO E1. Bernard Tapie, invité spécial d'Europe 1 et i>Télé mercredi soir, a déclaré qu'il allait contester "dès aujourd'hui" la saisie de ses biens, ordonnée par les deux juges enquêtant sur l'arbitrage controversé de son litige avec le Crédit lyonnais, portant sur la vente d'Adidas. Selon nos informations, Bernard Tapie et ses avocats ont en réalité déjà contesté différentes ordonnances de saisies délivrées par les juges dès le début de la semaine.

>> Bernard Tapie : "La mise en examen a été faite pour saisir mes biens : 



Bernard Tapie : "La mise en examen a été faite...par Europe1fr

Éviter une insolvabilité organisée. D'après les deux juges d'instruction,  "Bernard Tapie apparaît comme le principal bénéficiaire des sommes versées par le CDR, organisme chargé de solder le passif du Crédit lyonnais, au terme d'une escroquerie dont il apparaît comme l'un des organisateurs".  Pour les magistrats, le but de cette saisie partielle est d'éviter que Bernard Tapie n'organise son insolvabilité dans les mois qui viennent. Par cette saisie, ils veulent faire en sorte que l'ex-homme d'affaires puisse un jour, le cas échéant, rembourser les sommes qu'il a perçues, précisément estimées par les juges à 278 millions d'euros, après impôt et paiement de ses dettes. "En réalité, la mise en examen pour escroquerie en bande organisée a été faite uniquement pour pouvoir procéder à ce qu'ils font aujourd'hui, c'est-à-dire la saisie de mes biens", a poursuivi à ce sujet l'homme d'affaires sur Europe 1 mercredi.

>> A LIRE AUSSI - L'ESSENTIEL - Ce qu'a dit Tapie sur Europe 1

10.07_hotel-particulier-rue-saint-pere_maxppp

© MAXPPP

Comptes, assurances vies, hôtel particulier, villa... Pour opérer cette saisie, les juges se sont d'abord attachés à réaliser un inventaire des biens de Bernard Tapie. Après avoir obtenu le feu vert du parquet de Paris, "une série d'ordonnances a ainsi été délivrée le 28 juin pour saisir, entre autres, deux assurances-vie détenues par le couple Tapie à hauteur de 20 millions d'euros, mais aussi l'hôtel particulier de la rue des Saint-Pères, qui est estimé à 69 millions d'euros, et la villa de Saint-Tropez achetée 48 millions d'euros", a détaillé au micro d'Europe 1 Gérard Davet, un des journalistes du Monde qui a révélé l'information. Les juges ont également demandé la saisie de six comptes en banque, qui se trouvent à l'étranger, et d'un contrat d'assurance-vie, d'un montant de 148 millions d'euros, détenu par la holding Groupe Bernard Tapie domiciliée à Bruxelles et enfin des parts de Bernard Tapie dans Groupe Hersant Media.

>> A LIRE AUSSI - ZOOM- Le patrimoine de Tapie, c’est quoi ?