Bernard Arnault belge, c'est pas gagné

  • A
  • A
Bernard Arnault belge, c'est pas gagné
@ REUTERS
Partagez sur :

Le patron de LVMH pourrait voir sa demande de naturalisation rejetée par les députés belges.

Bernard Arnault ne sera pas belge tout de suite. Le patron de LVMH, qui avait fait une demande de naturalisation en juillet après avoir acquis un appartement à Bruxelles, pourrait voir sa requête recalée, selon Le Monde et le quotidien belge De Morgen.

"L'Office des étrangers, un organisme dont l'avis est requis pour les demandes de naturalisation, a envoyé un avis négatif à la commission parlementaire chargée de l'examen de son dossier", explique le quotidien français. Or, la commission des naturalisations de la chambre belge des députés s'appuie sur trois rapports : celui de l'office des étrangers, un second de la Sûreté de l’État et un dernier du parquet général.

L'avis négatif de l'Office des étrangers, qui serait parvenu aux députés il y a près de trois semaines, se baserait sur le fait que Bernard Arnault n'est pas résident belge depuis les trois ans minimum demandés pour obtenir la nationalité. Pourtant un des premiers critères pour voir cette demande validée. Ainsi, même si les deux autres rapports attendus étaient positifs, Bernard Arnault ne devrait pas être naturalisé immédiatement.

Selon certains experts, la situation pourrait cependant changer dès 2013, à la faveur d'une nouvelle loi. Le Parlement ne se prononcera alors plus que sur les demandes de personnalités pouvant "contribuer au rayonnement" du plat pays. Via ses fondations, en aidant "des institutions culturelles belges de haut niveau, le patron français pourrait, peut-être, justifier une naturalisation" conclut Le Monde .