Belle-Île : peu d'espoir pour les marins

  • A
  • A
Belle-Île : peu d'espoir pour les marins
D'importants moyens sont mobilisés pour retrouver les deux marins portés disparus au large de Belle-île.@ MAXPPP
Partagez sur :

Deux marins sont portés disparus après le naufrage de leur bateau vendredi matin.

A mesure que les heures passent, les espoirs de retrouver vivants les deux marins-pêcheurs dont le bateau a fait naufrage au large du Morbihan vendredi matin s'amenuisent.

Le dispositif de recherches déployé vendredi près de Belle-Ile a été arrêté vendredi soir, "après douze heures de recherches" et "avec la mer agitée et la température de l'eau, il y a peu d'espoir de les retrouver vivants", a indiqué samedi la préfecture maritime de l'Atlantique.

Le "Bara Pemdez", un caseyeur de 12 mètres venant de l'île d'Houat, a activé sa balise de détresse vendredi vers 9h45 et a finalement été localisé échoué sur des rochers au sud de Belle-Ile. L'épave a été retrouvée vide. Le procureur de Lorient a chargé la gendarmerie maritime d'enquêter sur les circonstances du naufrage.

Le ministre sur place vendredi

D'importants moyens ont été déployés vendredi pour retrouver les deux marins. Un Falcon 50 de Lann Bihoué de la Marine nationale, un hélicoptère EC 225 de la base aéronautique de Lanvéoc Poulmic, les pompiers de Belle-île, un hélicoptère Dragon 56 de la sécurité civile, deux moyens nautiques de la SNSM de Quiberon ainsi que les navires de pêche se trouvant dans la zone ont été sollicités. Un plongeur de l’hélicoptère a aussi été mis à l’eau pour inspecter l'épave du navire.

Frédéric Cuvellier, le nouveau ministre délégué aux transports et à l’économie maritime est arrivé vendredi soir par hélicoptère à Houat, indique Ouest France. Le ministre a souhaité apporter, en personne, son soutien aux familles respectives des deux marins-pêcheurs. Manifestement ému, Frédéric Cuvellier a également remercié "l’ensemble des secours qui se sont mobilisés".